*Hisse et Ho – Le phare mystérieux* de Anne Loyer et Anne Montel

P1080996

La mer se colore de mille éclats argentés. C’est vraiment beau.

Hisse (Athénaïs) et Ho (Hélios) sont jumeaux. Leur année de 6ème s’achève et ils vont apprendre une grande nouvelle… Leurs parents rêvaient depuis des années d’acquérir un voilier pour faire un tour du monde. Après des années d’économie et de volonté, le rêve devient réalité et la famille Escampette va jeter l’ancre.

Le voyage commence. Pas le temps de respirer que Ho est déjà bien malade (il a le mal de mer et les premiers jours seront pour lui bien difficiles !). Heureusement, la première escale n’est pas loin. L’Île aux fleurs, par ses paysages et ses mystères*, saura remettre d’aplomb Ho! * Des mystères? En effet, il se passe des choses louches autour du phare ; Hisse et Ho vont s’intéresser de près à tout cela.

Quelle jolie relation y a-t-il entre le frère et la sœur, on a vraiment plaisir à les suivre. Elle fait « la grande » aussi bien qu’il joue « au dur » mais ils s’adorent. C’est un texte pétillant que signe Anne Loyer. Rempli de bons mots et autres délicieuses expressions, les chapitres se succèdent avec rythme et on en redemande! Ajoutons à cela un suspense efficace, de l’Aventure et de l’évasion, de la gourmandise et plein d’humour : voilà un premier tome dont j’attends impatiemment la suite – le 2ème tome est prévu pour janvier 2016!

Hisse et Ho. Le phare mystérieux de Anne Loyer (avec des illustrations de Anne Montel) est paru chez Bulles de savon (167 pages – 9,90 euros).

Le Bateau de fortune de Olivier de Solminihac et Stéphane Poulin chez Sarbacane

P1040814Michao, Marguerite et le narrateur de cette histoire ont prévu de passer une journée au bord de la plage. A l’arrivée, c’est la déception, l’immense contrariété même… Michao a tout oublié : pas de seau ou de pelle ni de maillots de bain, le coffre de la voiture est vide, très très vide! Désoeuvrement et découragement ne sont pas loin. Non mais c’est vrai, que faire au bord de la mer quand on n’a rien apporté pour s’amuser? Faire demi-tour? Non, pas tout de suite… Les trois copains vont composer avec ce qui est sur place, et puis imaginer, rêverIls vont construire un bateau et le mettre à l’eau.

On enlève nos sandales tous les trois, on retrousse nos pantalons et on se risque juste un peu au-delà des vagues. Michao pose le bateau juste à la surface de l’eau. La marée, lentement, l’emporte vers le large.

« Où va-t-il? » demande Marguerite.

Michao touche l’horizon avec son doigt :

« Il faut imaginer. »

On n’a pas besoin de grand chose pour profiter et pour être heureux… voilà ce qui dit ce superbe album. Quel message fort!

P1040815 P1040816Le texte est signé Olivier de Solminihac et Stéphane Poulin est aux illustrations. J’ai lu et relu ce texte maintes fois depuis qu’il est sorti en mars dernier. Parce que j’en ressentais l’envie, presque le besoin. Et je ne m’en lasse pas, c’est sobre et puissant, je suis émue à chaque fois! Quant aux illustrations, elles sont lumineuses et superbes. Toutes mériteraient d’être extraites pour en faire des affiches, des tableaux…

En résumé, Le Bateau de fortune de Olivier de Solminihac et Stéphane Poulin est un album profondément touchant à contempler encore et encore.

P1040817 P1040819Le Bateau de fortune de Olivier de Solminihac et Stéphane Poulin est paru aux Éditions Sarbacane.

*Une journée avec Mousse* de Claire Lebourg à l’école des loisirs

IMG_20150522_084249

Mousse est un drôle de petit personnage qui vit tout au bord de la mer. Il vit même si près d’elle qu’elle envahit son logis à marée haute! Mousse n’en est aucunement contrarié car Mousse aime la mer. Il aime que cette dernière s’empare jour après jour de sa maison et qu’elle laisse derrière elle des trésors marins… trésors qu’il met en vente peu après sur son site Internet (Mousse est moderne :-)!) et qu’il expédie un peu partout dans le monde.

Mousse a une vie paisible et bien sympathique jusqu’à l’arrivée de Bichon. Bichon est un morse que la mer a « apporté ». Un morse en mauvaise santé dont Mousse va s’occuper, même s’il est quelque peu marri par cette intrusion. Bichon va se sentir tellement bien qu’il envisage de rester plus longtemps et Mousse ne se rend compte de rien. Ooohhh la chute du livre… quelle surprise, mais je n’en dirai pas plus!

P1050038 P1050039 P1050043Une journée avec Mousse est écrit et illustré par Claire Lebourg. Son écriture et son héros m’ont ravi le cœur et l’esprit… J’ai trouvé un peu de Catharina Valckx mâtiné d’un brin de famille Bolkodaz (de Fabienne Mounier et Daniel Hénon à l’école des loisirs) dans ce nouveau volume de la collection Mouche. C’est drôle, original, frais… c’est un coup de cœur à lire à voix haute aux plus jeunes dès 5-6 ans, à lire seul un peu plus tard, et même bien plus tard : il n’y a pas d’âge limite pour lire un bon livre!

P1050044*Une journée avec Mousse* de Claire Lebourg est paru à l’école des loisirs dans la collection Mouche (8,50 euros).

*Monsieur Hulot à la plage* de David Merveille

Après les albums Le Jacquot de Monsieur Hulot (paru en 2005) et Hello Monsieur Hulot (en 2010), David Merveille rend à nouveau hommage à Jacques Tati avec Monsieur Hulot à la plage!

P1050001

Monsieur Hulot arrive un matin à Saint-Marc-sur-Mer. Un enfant, que l’on retrouvera tout du long de l’album, sourit à la vue de ce grand monsieur qui transporte bien des choses… Après avoir acheté son journal, Monsieur Hulot va s’installer – non sans mal – sur la plage. Sa chaise longue va lui donner du fil à retordre, mais Monsieur Hulot est de bonne composition et il ne soupire pas, cela prendra le temps qu’il faudra! Pas loin de là, l’enfant s’est installé avec son père et il regarde toujours, le sourire aux lèvres. L’enfant sera tout au long de l’album le témoin amusé de la maladresse et de la distraction de monsieur Hulot. Après nombre de mésaventures comiques comme l’attaque d’une mouette, une pipe à l’eau et du sable dans les yeux, Monsieur Hulot va s’endormir comme un bienheureux au sein d’un beau château de sable érigé par l’enfant. Mais si le château est fort, il ne résistera pourtant pas à la marée. Et Monsieur Hulot va dériver, dériver… Le lendemain matin, il ira acheter, l’air de rien, son journal, dans un autre pays!

P1050002 P1050009 P1050011Ahhh, que j’ai aimé ce Monsieur Hulot à la plage! J’aime le caractère résolument optimiste du personnage. Là où d’aucuns seraient agacés, voire énervés, Monsieur Hulot sait voir la situation autrement, si bien qu’elle devient drôle et nous fait sourire. Monsieur Hulot a l’art de tout transformer en jeu et en bonne humeur et David Merveille sait parfaitement retranscrire ce bel esprit!

Comme Le Jacquot de Monsieur Hulot et Hello Monsieur Hulot, Monsieur Hulot à la plage est un album sans texte mais contrairement aux 2 premiers, il est en noir et blanc. A noter : David Merveille s’est inspiré pour Monsieur Hulot à la plage du deuxième long-métrage du réalisateur, Les Vacances de M. Hulot, sorti en 1953. David Merveille ne reprend pas de séquences du film. Il invente de nouveaux gags et la poésie tout comme l’humour sont partout, de la première à la dernière page.

Monsieur Hulot à la plage de David Merveille est paru aux éditions du Rouergue jeunesse (16 euros).

Résonances littéraires #7 – Jean-Philippe Blondel –

Je fais de longues balades le long de l’océan. Cela me vide l’esprit. Au bout d’un moment, je ne sens plus que toutes ces forces de la nature contre lesquelles il est impossible de lutter, les vagues, le vent, l’avancée des dunes.

Extrait de Un hiver à Paris, Jean-Philippe Blondel. Buchet-Chastel.

P1020312 P1020346-001 P1020362Marseille, 4 janvier 2015.

Première balade le long de la mer, premier coup de bleu, premier mistral.

((I hope you had an amazing and lovely sunday too))

IMGP2848 IMG_6424 IMGP2851 IMG_6440 IMG_6442 IMGP2804 IMGP2791sous le soleil de Gruissan // dans la grande roue à la fête foraine // L’Arche de Noé d’André Hellé chez Circonflexe (et un scoubidou) // l’âne d’André Hellé dans son Arche de Noé // de la mer, une trop bonne crêpe et une sublime coupe de glace

Avec des petites filles de 4 et 5 ans, on prend le soleil // on va à la fête foraine // on lit l’Arche de Noé (André Hellé, Circonflexe) le dimanche matin (l’âne et le cheval avaient carrément la cote!) (« oh, tu as vu comme il fait le beau le cheval? ») après avoir fait des câlins et des bisous pour se réveiller // je réapprends à faire des scoubidous et on mange des crêpes suivies de coupes de glace… ah, c’était un beau week-end!

(1 jeudi à Marseille : savon, dentelle, cookie et filet de pêche)

IMGP7016J’ai commencé mon jeudi par la découverte du paquet extra-pantastique de Bauchette! J’ai été épatée par la multiplicité des paquets et de leurs contenus fort bien choisis, merciiii encore à toi 😉

***

J’ai continué avec la lecture du volume du Guide du mauvais père de Guy Delisle. Je me suis bidonnée aussi souvent que je me suis dit « mais il est horriiiible! » /// J’ai écouté la chronique sur France Info du blues du libraire et j’ai pas rigolé /// Je me suis évadée avec 4 super adresses Internet parlant toutes des Etats-Unis. 1 avec des voyages (A restless Transplant), 1 avec des photos et les blogs de 2 françaises installées aux Etats-Unis, l’une à Los Angeles et l’autre à Boston. Je pense à notre prochaine destination estivale (road trip Chicago – Denver) et je commence à lister ce que je veux voir/visiter/photographier.

***

IMGP7098

IMGP7041 IMGP7054

On a fait une grande balade en bord de mer et en centre-ville. On a vu le plus gros savon de Marseille, on a été voir l’émouvante expo photo Personnages avec qui ont vit et on a pris le soleil.

IMGP7097 IMGP7095

IMGP7078-001 IMGP7073-001

J’ai photographié des filets de pêche puis le MuCEM. Sa dentelle me plaît.

***

 IMGP71162013-05-09

On a testé un nouvel endroit où l’on peut déjeuner – bruncher – goûter, bref manger : le BasBag (contraction de BAr à Salade, BAr à Goûter). L’accueil est super, c’était super bon (après nos salades composées (par nous-mêmes, c’est ça le concept), on a pris en dessert les cookies au Kinder et au speculoos/chocolat blanc et ils sont très-trop bons !). Bref, on y a passé un bien bon moment : Marseille a un nouveau place-to-be !

***

J’ai commencé en fin de journée Demain j’arrête! de Gilles Legardinier et j’en ai lu les ¾ presque d’une traite. C’est drôle, original, émouvant, j’ai été happée dès le premier chapitre (et j’en ai oublié de lancer la machine à laver que j’avais préparée), bref, j’adore ce roman… Il me reste juste 70 pages mais je file travailler… bon vendredi à vous! 😉

« je voyagerai partout. J’irai ici. J’irai là. J’irai là-bas. J’irai partout. »

Extrait de Ligne 135, de Germano Zullo et Albertine. La Joie de lire.

.

Des animaux du Funny Zoo ont investi le Vieux-Port. La vue sur la mer est bien dégagée.

En ce moment, je suis trèèès speculoos : dans mes soupes (avec du sésame sur le dessus) (je mets des Bastogne de Lu dans mes soupes à la carotte et c’est trop trop miam!), en dessert (glace Le Spéculos, avec brisures de spéculos, chez Picard) et jusque dans la salle de bain (je me suis offert le gel douche Douche Macaron – Spéculos de Christophe Felder… mmmhhh!).

Je relis beaucoup en ce moment. Ma vallée, L’arbre sans fin (Claude Ponti), Matilda (Roald Dahl), L’omelette au sucre (JP Arrou-Vignod).

Dernières découvertes fort appréciées : Ligne 135 (La Joie de lire), Gatsby le magnifique (Gallimard) et La guerre des Lulus (Casterman) m’ont beaucoup plu (Yulenka parle très très bien des Lulus ici!).

(note : en ce moment, j’ai jamais mon appareil photo sous la main et j’ai la flemme d’aller le chercher alors mes clichés sont pas super jojos, tant pis. et puis j’ai hâte que la côte que j’ai bêtement fracturée ne le soit plus parce que c’est pas drôle d’avoir mal!)

et bonne semaine à tous 😉

(revenir de vacances)

après 3 semaines au Canada et aux Etats-Unis, je me remets ces derniers jours doucement à l’heure marseillaise. J’ai repris le chemin de la librairie mais l’ambiance vacances se prolonge grâce aux cigales qui chantent, au soleil et à la chaleur. C’est agréable que la ville soit encore calme avant la rentrée qui arrive à grands pas…

Hier, avec ma maman, on a pris de la hauteur dans des quartiers qui me sont encore méconnus à Marseille et on a pris un joli coup de bleu ; on a senti l’odeur des pins et trempé nos pieds dans l’eau bleue turquoise…

…pour finir par un yaourt glacé super-miam (la Yogurt Factory est une chouette adresse!)

(un joli week-end)

ce week-end, il y a eu un superbe spectacle de Zemanel à la librairie (vous pouvez écouter La chanson de Moussa sur son site). Ses bruitages sont excellents et les ombres chinoises de toute beauté…

…il y a eu aussi des crêpes au caramel salé, au sucre, à la chantilly et avec des framboises.

une jolie lune photographiée depuis le Vieux-Port,

la mer, scintillante ou bleue turquoise, un peu de bateau et beaucoup de soleil,

de la lecture (Nom de code digit à La Martinière fut une excellente surprise!), un sac ressorti du placard (clin d’oeil à Matisse : l’ours de ton tee-shirt est aussi sur mon sac!) et un sac Nat et Nin pour lequel j’ai eu le coup de foudre mais le prix me fait réfléchir… des pieds dans l’eau et des tergiversations concernant un déménagement potentiel qui n’aura sans doute pas lieu… bref un bon week-end pour repartir du bon pied!