“Un livre est comme un ami”

Autrement propose avec LIVRES la traduction d’un livre qui n’a pas moins de 51 ans (il est sorti en 1962 aux Etats-Unis !) et dont la fraîcheur est toujours vive.

Pour toutes les images : copyright John Alcorn. Autrement, 2012.

Un livre, c’est un mélange de surprises, d’émotions, de savoirs, qui t’apprend ce qu’est grandir, et aimer, et toutes les autres choses importantes de la vie.

Un livre, c’est (parmi tout un tas de choses !)… des pages avec des lettres qui forment des mots, il peut y avoir des images aussi ! Les mots (rigolos, heureux, épineux… il y en a de toutes sortes !) peuplent les pages des livres, et les livres habitent les bibliothèques.

Il faut saluer la dernière page de LIVRES qui, de l’auteur au lecteur, replace tous les acteurs du livre de manière toute simple et rapide.

LIVRES est un petit bijou vintage aux couleurs détonantes qui est une belle déclaration d’amour ❤ au livre et c’est bien pour tout le monde !

 

Un livre est comme un ami : quand tu le lis, tu te sens proche de lui. Certains livres sont comme des amoureux.

On dirait qu’ils disent JE T’AIME

C’est pas beau ça??

.

LIVRES de Murray McCain et John Alcorn. Autrement. 11,50 euros.

Note : LIVRES est le premier titre de la nouvelle collection Vintage chez Autrement. La collection accueillera des trésors d’ailleurs méconnus en France. Vivement les prochains!

La Soupe et Fantasia aiment aussi !

de la neige #2

La nuit a fait glisser son rideau noir depuis un moment déjà. Je reviens les bras chargés. De sucre, de beurre, de biscuits, de lait que j’ai achetés chez l’épicier. La neige gelée craque sous mes pas. Et le sac en papier que je serre contre moi fait sa musique froissée.

 

L’hiver a pris sa place d’hiver depuis que le vent de Sibérie a tout saisi sur son passage.

 

Il est arrivé il y a quelques semaines maintenant… c’est le dernier album d’Anne Cortey et Anaïs Massini chez Autrement. Une petite fille contemple l’hiver et attend les “minuscules” au bord du lac.

Cet album est est une belle ode à l’imaginaire au sein du tourbillon de l’hiver!

« quelque chose me dit que je ne suis plus seule sur le lac à m’agiter. Je le sais, je les sens, je les vois. »

 

copyright Anaïs Massini, Autrement jeunesse, 2012.

Un p’tit document est disponible ici (document PDF) où les auteurs racontent leur livre et leur collaboration. Elles donnent aussi des pistes de création, de réflexion, pose des questions pertinentes et intéressantes pour tirer parti avec à-propos de l’histoire.

.

Nuit d’hiver d’Anne Cortey et Anaïs Massini. Autrement jeunesse.

Un bel article sur le blog des trois brigands.

de l’amour #3 – “La jeune femme tomba amoureuse du jeune homme au premier regard.”

Un soldat revient du front. Invalide.

« Eclopé, fatigué, (…), il y avait perdu un bras, un œil, une jambe, et la plupart de ses amis. ».

Quand elle le voit, elle tombe aussitôt amoureuse de lui. Mais lui n’a qu’un œil, il ne la voit pas.

Elle va lui envoyer des lettres, des lettres d’amour… une première lettre accompagnée de … son bras qui « l’aidera dans les petites tâches quotidiennes » ; puis une lettre qui contient une « écharpe de cheveux » qui réchaufferont le cou du soldat. Une 3ème lettre contient un des yeux de la jeune femme. Le soldat peut à nouveau bien voir.

Le soldat revit, la jeune femme se meurt d’amour… Quand la rencontre a lieu, « le bras, l’œil et la chevelure reconnurent leur propriétaire et se précipitèrent sur elle. La jeune fille apparut alors dans toute sa splendeur. »

Pour le soldat, c’est l’évidence : « le jeune homme en tomba immédiatement amoureux. La force du bras, la douceur des cheveux, la joie de l’œil brillant étaient restés ancrés profondément dans son cœur, et peu importait qu’il lui manque à nouveau quelques morceaux. »

« Désormais, ils seraient deux, ils seraient heureux, et de temps en temps, le bras continuerait à venir ronronner, le temps d’une sieste, auprès du jeune homme. »

 

Quel beau récit… 

Quelle force dans les mots et dans les images !!

c’est une belle histoire d’amour… l’histoire d’un amour si fort qu’il ne craint aucun sacrifice, aucune perte, la jeune femme n’a que le bien de son aimé en tête.

Géraldine Alibeu raconte la genèse de l’album ici. Un DVD accompagne l’album. Il dure environ 5 minutes et il n’est pas la transposition exacte de l’histoire dans l’album. C’est une autre vision de l’histoire entre le soldat et l’esquimaude.

.

Les morceaux d’amour de Géraldine Alibeu. Autrement jeunesse. 16,50 euros.

♡ ❤ ♡ ABC bestiaire ♡ ❤ ♡

tout le monde l’aime cet album, il est déjà sur plein-plein de blogs mais j’avais aussi envie d’en parler!

Voici ABC bestiaire, le dernier album de Janik Coat!


Sur la 1ère double-page, il y a 1 arbre et de l’eau.
Et Antonin l’âne.

Sur la 2ème double-page, Barbara la baleine apparaît dans l’eau.

Sur la 3ème double-page, Cyprien le chien apparaît en bas.
De l’eau jaillit du fanon de Barbara.
Antonin broute de l’herbe.

Sur la 4ème double-page, Cyprien regarde Barbara et Didier le dindon contemple la scène.

Émile l’escargot arrive sur la 5ème double-page et va se balader.
Florimond le flamant est bien rose et Gaby la grenouille est très verte.
Héliope le hibou intrigue Cyprien le chien qui remue de la queue.
Isidore l’iguane prend la place d’Héliope et Jocaste, un jabiru au splendide bec très coloré arrive!

et l’on continue jusqu’au Z…

l’escargot est très voyageur, c’est rigolo de le chercher!

De A à Z, une foule d’animaux, plus ou moins étonnants, plus ou moins connus et aux prénoms souvent rigolos vont prendre place dans la scène et bouger au gré des entrées et de leurs envies. C’est un abécédaire, un bestiaire, un imagier, un album -presque- sans texte, un livre-jeu également où l’on peut déambuler avec plaisir et imaginer sa propre histoire!

Bref, c’est un album génial bien pour tout le monde, dès 2-3 ans!

.

ABC bestiaire de Janik Coat. Autrement jeunesse. 14,50 euros.

—Pour toutes les images : copyright Janik Coat. Autrement jeunesse. 2012.—

“Il ne faut pas se laisser abuser par les apparences. Il n’y a toujours qu’une réalité.” (Haruki Murakami, 1Q84, Belfond.)

en ce moment, ça va juste à 3000 à l’heure par ici… comme dans En route de Séverin Millet (Albin Michel) : il est trop beau cet album!


copyright Séverin Millet, Albin Michel, 2012.

Theferless, (Anne Herbauts, Casterman) et Nour (Mélanie Rutten, MeMo)

Il y a des albums dont j’aimerais parler ici depuis des semaines. Ils me sont chers et sont placés tout près de moi… mais je n’ai pas encore trouvé les mots justes pour parler d’eux…

 

Le ciel est bien bleu dehors et je n’ai pas beaucoup le temps d’en profiter. J’ai des carrés qui s’accumulent.

à la librairie, je cours beaucoup et le soir, je reviens avec des sacs chargés de merveilles…

ABC Bestiaire de Janik Coat (Autrement)

Pour finir, je vous propose un peu de lecture…

  • Il y a de belles nouvelles toutes fraîches de Ramona Badescu à lire ici (elle a notamment une aventure de Pomelo en cours et une autre dans la série DANSLAFORET…)

De belles interview :

 

“La gigantesque petite chose”

Il est question dans ce grand album d’une chose qui passe par ici ou bien par là, qui peut se trouver dans un flocon de neige ou dans les bras d’une personne, qui fait peur à certains, qui en fait pleurer quelques-uns et provoque le sourire chez d’autres, c’est une chose qu’on ne peut suivre ou acquérir…

Cette chose est inestimable et il faut avoir l’œil afin d’en profiter mais quelle est cette chose…?

copyright Beatrice Alemagna, Autrement, 2011.

Beatrice Alemagna signe là un album délicat et tellement juste sur ce qu’est cette chose qui peut être bien difficile à définir. Elle livre des portraits terriblement évocateurs sur toutes ces personnes qui cherchent, fuient ou se délectent de ce grand-petit mot merveilleux…

.

La gigantesque petite chose de Beatrice Alemagna. Autrement jeunesse. 18 euros.

“Pourquoi me mouvoir malgré moi, pourquoi ne puis-je être immobile?”

extrait du livre des questions de Pablo Neruda et illustré par Isidro Ferrer, Gallimard jeunesse, 2008.

copyright Isidro Ferrer, Gallimard jeunesse, 2008.

Aujourd’hui, je n’ai pas couru, je n’ai pas fait de listes, j’ai regardé le bleu du ciel et les rayons du soleil par la fenêtre, j’ai écouté de loin l’agitation de la ville.

J’ai relu Choses qui font peur, je me suis posée beaucoup de questions sur mes trop nombreuses inquiétudes, j’ai fait de la place sur mon bureau, j’ai rangé des albums dans ma bibliothèque, j’ai même fait une sieste.

aujourd’hui, j’ai fait un stop. ça va un brin mieux. et demain, le soleil sera encore là, tralala.

Pour ne rien oublier, il faut faire des listes. Comme ça, il y a des listes pour tout. La liste pour les commissions, la liste de tout ce qu’on doit faire, la liste de livres à lire, des affaires à emporter en voyage… Aussi, il y a la liste des choses qui font peur.

(…) traverser un pont branlant soutenu par des cordes rongées. Tout en bas, un ruisseau coule entre des grosses pierres carrées. Bien sûr, on est au milieu du pont quand le vent se lève… Ou alors on est suspendu à une corde au-dessus du vide. Ou bien on s’avance pour la première fois sur le plus haut plongeoir de la piscine et on vous pousse par-derrière.
“Mais, qu’est-ce que t’attends, vas-y, plonge!”
Tout, tout en bas, il y a l’eau qui bouge toute seule et, au fond de l’eau, des lignes qui dansent.
On s’aperçoit trop tard qu’on est monté trop haut dans l’arbre.
Agrippé à la dernière branche, on n’ose plus bouger, on voudrait être un oiseau.

extraits de Choses qui font peur, de Bruno Gibert et Pierre Mornet. Autrement jeunesse.

“il pleut des parapluies maintenant. Comme c’est étrange…”

Amos est né dans Amos et le pays noir et voici 2 ptites-grandes nouvelles aventures qui viennent juste de paraître!

Dans Amos et les pissenlits, Amos souffle sur un pissenlit et s’imagine aviateur… la déambulation dans les airs commence. Dans Amos et les gouttes de pluie, Amos est emporté dans une goutte ! Une fois libéré, il considère le monde autour de lui, sont-ce bien des parapluies qui tombent du ciel ?

2 promenades et 2 livres-accordéon qui se déploient chacun sur plus de 2 mètres. Ces 2 aventures sont oniriques, un brin surréalistes et absolument charmantes. Les livres s’ouvrent, se prennent, se reprennent, se contemplent… on voudrait les accrocher au mur ! bref, vive Amos ;-)

.

Amos et les pissenlits et Amos et les gouttes de pluie, Anne Cortey et Janik Coat. Autrement jeunesse. 10 euros chacun.

« (…) le lit de Lousse tient en équilibre sur le dos de Noche tandis que Bum dort au plafond. »

Lousse a 2 grands copains, Noche l’éléphant et Bum l’escargot. 2 « doudous » pour ses parents et pour la maîtresse… Lousse, elle, dort, joue, petit-déjeune, va à la cantine avec eux (d’ailleurs, avoir Bum est bien pratique, il mange la salade et les épinards qui sont régulièrement au menu !). Noche et Bum, des « doudous » ?? pfffh…

Le soir venu, Lousse entend son cœur qui bat.

« Bum et Noche s’endorment. Lousse entend son cœur et le leur. Leurs trois cœurs battent exactement en même temps. Tic-tac, flip-flap, bloup…

(…)

Lousse aime bien rêver. Mais demain, c’est promis, Lousse se réveillera à 8 heures pour retourner à l’école avec ses amis. Ils joueront encore tous les trois. Ils se promèneront dans la rue et le monde. Lousse grandira.

Et le temps passera, à la vitesse de son cœur qui bat. »

J’adooore la dernière double-page !

C’est un album plein de sensibilité et avec toute la chaleur de l’enfance que signe Alex Cousseau. Il est illustré avec rondeur, chaudes couleurs et douceur par Candice Hayat.

Lousse, Noche et Bum d’Alex Cousseau et Candice Hayat. Autrement.12.50 euros.

et voilà le 6ème album de mon Big challenge Je lis aussi des albums!

1 hippo, des hippos, plein plein d’hippopotames!


Prenez un hippo, un bel hippopotame!
Rajoutez quelques mots qui s’opposent et vous aurez :


1 hippo net et 1 hippo flou.


1 hippo opaque et 1 hippo transparent.
(et là, il y a un super clin d’oeil à Amos!!)


1 hippo doux et 1 hippo rugueux.
(en rose, c’est de la douce fourrure et c’est de la toile de jute sur la page en face!)

Mon hippopotame est un album au grand format (30×32.5!) et aux pages cartonnées absolument EX-TRA! C’est beau puissance 300 et je ne me lasse pas de tourner et retourner les pages… C’est à conseiller largement, pour tous, dès la petite enfance!

Mon hippopotame de Janik Coat. Autrement jeunesse. (18 euros.)
(pour les images : copyright Janik Coat, Autrement jeunesse, 2010).