“Papa ours sent un courant d’air froid là où il aurait dû sentir la chaleur du petit ventre de Petit ours.”

(extrait de Une chanson d’ours de Benjamin Chaud (Hélium).

20111018-220748.jpg

A la librairie, il y a des jours où les cartons sont juste trop nombreux et où c’est super énervant lassant d’essayer de trouver de la place pour ci ou ça..

Heureusement, il y a les bonnes surprises…
Ce soir, mon sac comportait entre autres le dernier album de Benjamin Chaud : Une chanson d’ours (Hélium) et le splendide coffret Le secret d’Orbae (Casterman).

3 réflexions au sujet de « “Papa ours sent un courant d’air froid là où il aurait dû sentir la chaleur du petit ventre de Petit ours.” »

  1. ça ne rentre plus non plus dans mon rayon, je te rassure! C’est l’angoisse! Et pourquoi faut-il toujours que tu aies un cran d’avance sur moi? Je n’ai pas encore reçu mon office UD, moi! Sans rancune… :) Belle semaine à toi!

  2. Le coffret est vraiment très beau et pour le prix (dixit l’auteur)..c’est une belle idée cadeau de noël ça, non ? Des planches d’illustration, des livrets, même la boîte est en beau carton épais et “gravé” (vu au salon de Troyes la semaine dernière où François Place dédicaçait…)

  3. Hé, hé, moi aussi j’ai reçu mon office UD, on a déballé les même cartons !!! Et pareil, y a plus de place, ça déborde de partout !!!! (ça me rassure quand même de voir que c’est pareil chez toi et chez Bauchette !!!)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>