(Gourmandises #2)

2013-04-23

Depuis peu, au Monoprix sont disponibles les yaourts glacés de la marque YooMoo… des yaourts glacés dans lesquels on peut rajouter ses biscuits préférés à la maison = MIAM!

Milka se lance dans la glace!

IMGP6618 IMGP6619

Les mini-cônes Milka sont petits, mignons et drôlement bons :-)

IMGP6637Les macarons Ladurée sont toujours un délice…

La couleur du MarieAntoinette est étonnante (c’est le bleu turquoise sur la photo) mais c’est assez bon (il est au thé noir – pétales de rose – agrumes et miel)!

“ma mère se levait pour préparer sa mixture de fée qui réchauffe et rassure, des odeurs rondes, poudrées, vanille, cardamome, miel, flottaient dans la pièce.”

IMGP4661-001

Envies d’enfance est un joli volume paru tout récemment aux éditions du Rouergue où cuisine et enfance sont intimement liés.

Les textes et les recettes sont signés par Stéphanie Rigogne-Lafranque et Junko Nakamura a illustré le livre.

IMGP4664-001 petit

Certaines des 55 recettes ont été inventées ; d’autres ont été remaniées – reprises et corrigées. Entre les recettes, il y a des textes sensibles sur l’enfance… des souvenirs, des évocations d’évènements importants, le passage du temps et des saisons… le temps des contes et des histoires n’est jamais loin. Une douce quiétude se dégage de ces envies d’enfance. Les noms des recettes sont irrésistibles. Jugez plutôt : Crumble des sous-bois ; Brioche perdue rose framboise ; Riz au lait et amandes caramélisées ; Cœur surprise

IMGP4669-001 IMGP4671-001 IMGP4680-001 IMGP4699-001

C’est très beau !

.

Envies d’enfance de Stéphanie Rigogne-Lafranque et Junko Nakamura. Rouergue. 18 euros.

“Le chouchen, variation bretonne de l’hydromel, se distingue par l’ajout de jus de pomme pour faciliter la fermentation du miel.”

Qu’est-ce donc que le bibeleskäs, une nonnette, le millassou… et la tourgoule ? D’où vient le picodon ? Qu’est-ce que la cargolade et le carolo ?

Tous ces mots désignent des aliments, quelque chose qui se mange ; toutes ces choses viennent des 4 coins de France et peuplent ce livre qui est juste fascinant. Les origines de plats traditionnels, des recettes, des illustrations complètement vintage et très très gourmandes… cet Atlas de la France gourmande est véritablement un de mes coups de cœur !

Pour chaque région, on trouve 10 produits ou spécialités culinaires racontées avec un encart “spécial parents” proposant les vins du coin.

On trouve ensuite une page sur une production régionale et la recette d’un grand chef de la région en question.

De la confiture de lait pour tartines, un soufflé froid aux mirabelles, un velouté de moules au curry… Le patrimoine culinaire est mis à l’honneur dans les textes, dans les recettes et les représentations d’Hervé Pinel, cet atlas est une très belle réussite gourmande et documentaire !

.

Atlas de la France gourmande, illustré par Hervé Pinel. Albin Michel/Bottin Gourmand. 19 euros.

.

Revue de presse #1 : en cuisine!

en ce moment, je lis des magazines!

J’ai découvert Fricote. Dans le dernier numéro, le 8 de septembre-octobre 2012, il y a des interview de Philippe Starck, de Guillaume Long et de Todd Selby.

Le 2ème livre de ce dernier, The Edible Selby, sera bientôt disponible ! Le 1er, Selby is in your place était un recueil de « portraits d’intérieur ». Dans le nouveau, il s’attache à la bonne chère… il s’attarde dans des restaurants, dans des potagers, dans des cuisines.

Dans Fricote 8, il y a aussi des conseils pour réussir ses photos de nourriture, une superbe série de photos, Once upon a time par Emilie Guelpa et Aurélie Schwatzmann. Elles revisitent 4 contes, le Petit Chaperon Rouge, Peter Pan, Alice au Pays des Merveilles et Moby Dick en montages de papiers découpés et pliés.

Dans le dernier numéro de Saveurs, le 195 de septembre 2012, j’ai beaucoup aimé l’article « Les fruits du hasard », ou comment sont nées sur un coup de chance/hasard/ou par un concours de circonstance des choses qu’on mange tous les jours comme les sandwichs, les Carambar, la Vache qui Rit et la chicorée, le kouign-amann, les chips et les crêpes Suzette, le Nutella et la crème de marrons. Et il y a une recette de tarte amandine juste miamesque !

Dans le dernier Elle à table, le 84 de septembre 2012, il y a un supplément illustré par Christine Roussey ; un article avec plein d’adresses gourmandes à New-York dans les quartiers de Brooklyn et Manhattan (et ça donne très très envie d’y aller, of course !) ; il y a une recette de muffins aux carottes et une autre de tarte aux poires qui me font regretter de ne pas avoir de four pour les essayer de suite !

Recette du cake sans beurre à la purée d’amandes et aux pommes

Note : la recette provient de La pâtisserie maison de Marlette (Marabout).

Préchauffer le four à 180°.

Mélanger dans un verre mesureur 180g de farine + de la levure + 1 cuillère à café de bicarbonate de soude + 1 pincée de sel.

Dans un bol, battre bien énergiquement (il faut que ce soit bien mousseux !) 2 œufs + 180g de sucre. Rajouter 3 bonnes cuillères à café de purée d’amandes blanches et 1 cuillère à café d’arôme de vanille. Continuer à battre et rajouter petit à petit le mélange farine-levure-bicarbonate.

Incorporer à la fin 2 petites pommes coupées en dés + 1 bonne douzaine de noisettes (mais ce sont des amandes dans la recette de Marlette).

Mettre le tout dans un moule bien beurré-fariné et c’est parti pour 45 à 50 minutes au four… et si tout s’est bien passé, vous pouvez vous régaler -quand il a un peu refroidi!- d’un délicieux cake!

Un week-end de vacances #2

Je l’ai évoqué ici, voici la recette du Cake aux carottes, noix de pécan et cannelle extraite de Craquez pour les desserts ! chez Mango. J’ai un peu adapté la recette et c’est devenu celle du cake aux carottes-noix-cannelle super-trop-bon !

Les ingrédients : 150g de carottes rapées, 60g de noix (120g de noix de pécan selon la vraie recette), 120g de farine, 1 sachet de levure, 3 œufs, 1 tiers de cuillère à café de cannelle (1 cuillère à café bombée selon la recette), 140g de beurre, 140g de cassonade, 1 pincée de sel.

Avant de commencer, préchauffez le four à 180°!

beurre + cassonade + 3 jaunes d’œufs

1. Dans un saladier, mélangez bien énergiquement le beurre + la cassonade + les 3 jaunes d’œufs (bien énergiquement : moi, je le fais au batteur parce que le « bien énergiquement » un dimanche matin par 30°, c’est dur).

2. Réservez les blancs avec une pincée de sel au frais, on les montera en neige un poil plus tard.

farine-levure-cannelle

beurre-cassonade-3 jaunes d’œufs + farine-levure-cannelle

3. Mélangez farine-levure-cannelle et versez petit à petit dans le mélange beurre-cassonade-jaunes d’œufs. (Comme c’était un peu sec, j’ai rajouté une bonne grosse cuillère à café de sirop d’érable –et aussi une bonne pincée de bicarbonate de soude pour que ce soit plus digeste.) Rajoutez les carottes + les noix.

des blancs en neige bien ferme

4. Montez les blancs en neige bien ferme et les incorporer délicatement au mélange précédent avec une spatule.

un moule bien beurré-fariné :-)

un moule bien beurré-fariné rempli :-)

5. Versez dans un moule bien beurré-fariné et enfournez pour une durée de 40 minutes.

Et si tout se passe bien, on obtient un bon gâteau :-)

((DIY… des cake pop (à ma façon) pour le goûter!))

1. Il y a quelques jours, je ne savais pas ce que voulait dire DIY. Je voyais le mot partout, il y a une vraie déferlante sur les blogs et j’ai enfin cherché, ça veut dire Do It Yourself, soit “faites-le vous-même”. Ça touche tous les domaines, couture, cuisine, etc. Et je dois dire que ça me plaît assez, de faire des choses par soi-même au lieu d’acheter toujours tout prêt…

2. et puis aujourd’hui, il a fait drôlement gris-pas-beau-pas-rigolo… pour combattre cette morosité du ciel, moi j’ai dit CaKe pOp!!!

Bref, ce soir, je vous fais part de mon DIY à moi, ma recette de cake pop anti ciel gris ;-)

tout d’abord, qu’est-ce qu’un cake pop??

Le terme “cake pop” a été formé par la contraction des mots “cake” et “lollipop” (sucette en anglais). Le cake pop est donc une “sucette gâteau”.

-extrait du bien nommé Cake Pop (paru il y a quelques jours chez Marabout) qui m’a accompagné cette après-midi!

Pour faire des cake pop, il ne faut pas grand chose… des biscuits (la base), du fromage frais (le “liant”), un glaçage qui permettra aux décos pour ptits gâteaux de tenir et des bâtonnets en bois.

j’ai émietté 100 grammes de biscuits (Thé en l’occurrence) et mélangé quelques 100 grammes de St-Morêt (je ne suis pas sûre des proportions, il faut y aller petit à petit jusqu’à obtenir une consistance ni collante ni émiettée!). Faire des petites boules de pâte et les placer 20 minutes au congélateur (pas plus, sinon ça gèle!).

J’ai fait fondre 2 barres de chocolat blanc à pâtisser avec 1 cuillère d’eau. Et là commence la confection du cake pop. Il faut au préalable préparer des contenants avec les décos!

Il faut tremper sur 2 cm le bâtonnet dans le chocolat fondu et le piquer dans une des boules de pâte que l’on va plonger dans le chocolat (vite vite), faire tourner et après il reste à rouler la sucette dans les décos. Réserver au frigo 1h30-2h et déguster avec un thé (ça n’est qu’une suggestion ;-) )… et miam! (mais la prochaine fois, je prendrai d’autres biscuits, des plus funs.)

.

 Cake Pop d’Orathay et photos de Charlotte Lascève. Marabout. 7,99 euros.

(recette pour une bonne tarte aux pommes meringuée)

Il faut (de gauche à droite et de haut en bas)

1. un copain à pois au sourire bienveillant qui supervise tout ça (voui, c’était nécessaire… imaginez, ma première tarte meringuée!)

2. du matériel avec des pois

3. le même tablier que Lulu

4. et 5. un peu de patience et…

6. …déguster… la meringue était délicatement croustillante et toute moelleuse… mmmhhh…!

“Je glisse un peu de silence dans le ciel sans nuage…” *

Extrait de Michel Séonnet, tous en couleurs tous en bonheurs, Rue du monde.


profiter du soleil


lire et relire des albums


rire à la lecture du tout nouveau tout beau livre de recettes de Michel & Augustin (ceux qui font les petits sablés ronds et bons) et saliver devant la recette Barbie fait des yaourts.

…et aussi programmer la machine à pain avant de sortir et trouver un appartement qui embaume comme une boulangerie quand on revient, manger japonais, découvrir une  nouvelle glace : la Vanilla Toffee Crunch de Ben & Jerry’s et se servir 2 fois parce que c’est trop bon…