encore 1 album ❤❤❤ et 1 album ♫♪ à paraître cette semaine!

J’ai parlé ici de 2 albums déjà chouchous à paraître cette semaine, j’en rajoute 2!

IMGP6369 IMGP6370

… un Boucle D’Or illustré par Charlotte Gastaut chez Flammarion.

☆☆☆

IMGP6371 IMGP6372

et un nouvel album des Weepers Circus : Le Grand Bazar des Weepers Circus, illustré par Clotilde Perrin chez Gallimard jeunesse.

Mention spéciale à la première plage, Dans l’arche de Noé, elle donne une pêche!! On peut l’écouter ici!

et 1 vidéo…

“Les esclaves noirs américains ont inventé cette musique, c’est du jazz… une sacrée musique !”

pour toutes les images, copyright Benjamin Lacombe, Albin Michel Jeunesse, 2012.

Un jour, à l’approche de Noël, la maman de Robin lui demande de remettre un panier garni à l’ermite qui vit dans un vieux manoir. Robin s’y rend à contrecœur, il a peur mais il est accueilli par “une musique échappée de la maison qui lui fit l’effet d’une caresse”, ce qui le rassure quelque peu… Lors de cette première visite, Robin découvre que le vieil homme, qui se nomme Bernard, n’est pas si terrible que ça. Bernard et Robin vont faire connaissance autour d’un chocolat et d’extraits de Gargantua lus par Bernard sur fond de jazz. Avant que la nuit ne tombe, Robin rentrera chez lui avec le livre de Gargantua sous le bras. Mais rien ne se passe pas comme chez Bernard quand il tente lui-même de lire : tout se brouille et se mélange. Robin ne tarde pas à refermer le livre qu’il rendra au vieil homme le lendemain. Lors de cette deuxième visite, Bernard va continuer à faire la lecture à l’enfant.  Ainsi commence une belle amitié et des visites régulières de Robin chez le vieil homme. L’enfant va peu à peu apprivoiser les livres et la lecture tandis que Bernard confiera un peu de sa vie et de son amour qui s’est échappé mais qui continue à chanter…

On trouve à la fin de l’album les paroles des 5 chansons qu’on peut écouter sur le CD. Ce sont 5 grands classiques du jazz interprétés par Olivia Ruiz et le Red Star Orchestra, (un big band de 25 musiciens) : Have yourself a Merry Little Christmas, Sing sing sing, What’s this, The more I see you et Bewitched.

Swinging Christmas est un album-CD très soigné… L’histoire est de Benjamin Lacombe et Olivia Ruiz ; les illustrations sont assurées par Benjamin Lacombe et la musique par Olivia Ruiz. Pour en savoir plus sur la fabrication, l’histoire, voir d’autres images, etc. : filez ici, sur le blog de Benjamin Lacombe himself.

Swinging Christmas m’a séduite par l’amitié entre le vieil homme et l’enfant, le temps que le premier passe à lire des livres à voix haute, par le jazz en fond musical. Les illustrations m’enchantent… les lapins au début, le manoir de Bernard, les plans où Sol chante… c’est une belle histoire de Noël où les livres, la musique et l’amitié sont célébrés. Swinging Christmas est à lire, à écouter et/ou à se faire raconter dès 6-7 ans!

Clarabel aime également !

.

Swinging Christmas de Benjamin Lacombe, Olivia Ruiz et le Red Star Orchestra. Albin Michel Jeunesse. 25 euros.

“Malo rentrait dans sa coquille et attendait que ça se passe…”

Cette histoire se passe à Monjésioux, un village célèbre pour sa compétition internationale de ski et pour un de ses habitants, Malo. Le petit garçon a une drôle de bosse sur le dos : une coquille d’escargot ! et aucun des 213 médecins consultés ne sait expliquer cette particularité.

Malo est raillé et moqué : « que cet enfant est laid, que cet enfant est moche ». Il est mis de côté, rejeté de tous à cause de cette coquille, Malo est surnommé Coquillette, Coquillette la mauviette… heureusement, il y a Nina. Nina est l’amie de Malo, elle prend sa défense et c’est avec elle qu’il va concourir à la compétition de ski cette année. Il n’a pourtant pas du tout envie d’y aller mais il va se passer quelque chose d’extraordinaire, la course va prendre un tour inattendu, les enfants vont basculer de la luge et se retrouver sur la coquille de Malo. Comment se terminera la course ?

La différence, l’amitié sont au cœur de l’histoire. Celle-ci est souvent dure, les paroles des enfants qui rejettent Malo sont cruelles… Malgré ça, le petit garçon ne tiendra pas rigueur à ses bourreaux et l’histoire se finit avec une très belle note de sagesse.

Le CD s’écoute en boucle sans risque qu’on se lasse. Les chansons s’intercalent entre les plages où Julie Depardieu raconte et tout s’enchaîne parfaitement, c’est un régal ! On fredonne, les refrains s’apprennent vite et ça file la pêche !

Le casting est assez exceptionnel : Arnaud Cathrine (yeepaaa !) et Florent Marchet (yeepaaa bis !), Julie Depardieu, Mathieu Boogaerts, Valérie Leulliot, Jeanne Cherhal, Artus de Penguern (l’entendre dire « en effet Brigitte, je pense qu’il peut y avoir un problème » me fait rire à chaque fois), Raphaële Moussafir et Antoine Dezelli. Rajoutons à cela les illustrations (elles me font juste fondre !) d’Aurélie Guillerey et là, je n’ai plus qu’une chose à dire : comment résister ??? Coquillette la mauviette est un livre-CD extra et est à conseiller très très largement (dès 4-5 ans) !

.

Coquillette la mauviette d’Arnaud Cathrine et Florent Marchet. Histoire racontée par Julie Depardieu et illustré par Aurélie Guillerey. Actes Sud junior. 21 euros.

“Once upon a summertime, if you recall…”

Le choix de musiques jazz est absolument extra (voir ci-dessous!) et s’écoute en boucle… Cet album-CD est exceptionnel de délicatesse et de finesse dans les illustrations. Ilya Green alterne couleurs vives, douces et sombres, quel bonheur de tourner les pages du livre…

copyright Ilya Green, Didier Jeunesse, 2012.

2 éditions existent pour ce titre : le livre-CD (à 23,80 euros) et 1 coffret en édition limitée (à 29,90 euros) où l’on trouve en plus du livre-CD une illustration sur papier velin numérotée et signée par Ilya Green.

.

Les plus belles berceuses jazz, sélectionnées par Misja Fitzgerald Michel, traduites par Valérie Rouzeau et illustrées par Ilya Green. Didier Jeunesse.

ouhhh les belles illustrations #2

Charlotte Gastaut et Delphine Jacquot sont 2 de mes illustratrices fétiches et toutes 2 ont chacune 1 nouveauté sortie cette semaine!

Place à la deuxième aujourd’hui : Delphine Jacquot avec M. Offenbach à la fête chez Didier Jeunesse.

.

Monsieur Offenbach à la fête est un opéra-bouffe en un acte et un souper pour un récitant, quatre solistes, petit ensemble instrumental et feu d’artifice.

Mais tout d’abord, qu’est-ce qu’un opéra-bouffe?
C’est un genre d’opéra qui traite d’un sujet comique. Le terme apparaît au XIXème siècle sous la plume d’Offenbach.

Monsieur Offenbach à la fête est l’histoire de Monsieur Offenbach qui est malade. Il est obligé de garder le lit à cause d’une crise de goutte. Fort énervé, il en a oublié que c‘était son anniversaire! Ses amis ne le laissent pas tomber et vont tour à tour entonner les airs de ses personnages préférés.

J’ai un faible pour le général explosif (tableau 5) :

 

“Pas boum boum d’entrer! Je dois vérifier avant tout qu’il n’y a aucun boum boum dans la boum boum!”
(…)

Et pif paf pouf
Et tarapapapoum
Je suis moi le Général Boum Boum”

 

Et voici quelques images :

Pour toutes les images : copyright Delphine Jacquot. Didier Jeunesse, 2012.

Les illustrations de Delphine Jacquot sont juste hallucinantes de beauté. C’est d’une finesse folle, j’adore..!

Monsieur Offenbach à la fête est l’occasion de découvrir les opéras-bouffe d’Offenbach suivants : La Vie parisienne ; La Grande-Duchesse de Gérolstein ; La Périchole ; La Belle Hélène ; Les Brigands ; Les Bavards ; Geneviève de Brabant ; La Princesse de Trébizonde.

Ce nouveau livre-CD est plein de vie, de joie et de peps. Pour écouter des extraits, c’est par ici!
.

Monsieur Offenbach à la fête de Gilles Avisse. Orchestration d’Hervé Suhubiette. Récitant : Olivier Saladin. Illustrations de Delphine Jacquot. Didier Jeunesse. 23,80 euros.

“On recherche corbeaux pour cueillir des cerises. S’adresser au seigneur Barbedogre, près de la mare aux C. dans la forêt lointaine…”

copyright Amélie Jackowski, Benjamins média, 2011.

Un matin, Nôar le corbeau a découvert une annonce dans le journal :

On recherche corbeaux pour cueillir des cerises. S’adresser au seigneur Barbedogre, près de la mare aux C. dans la forêt lointaine…

Nôar veut cueillir des cerises ! Qu’il est content, il va aller dans la Forêt Lointaine qu’il ne connaît pas! Il imagine que la mare aux C. est une mare aux canards, que le seigneur a un immense château… Nôar se met de suite en chemin, tout guilleret, mais Nôar va vers bien des ennuis… Barbedogre est prisonnier d’un sortilège, il est en fait bûcheron le jour et se nomme Joël. Il se transforme toutes les nuits en un terrible ogre tueur de corbeaux : Barbedogre. (une sorcière avait posé un piège dans lequel un corbeau est pris Joël le sauve et s’attire les foudres de la sorcière qui l’ensorcelle !)

Si Nôar est encore vivant, c’est seulement grâce à un ours qui lui vient en aide. Mais Nôar veut aider ce pauvre bûcheron, une fée va lui donner la marche à suivre pour lever le sort. Après ça, les corbeaux viennent à nouveau peupler la forêt lointaine, Nôar, Ours et le bûcheron coulent des jours heureux !

Nôar le corbeau est un très beau texte de Guy Jimenes qui a déjà quelques années, il date en effet de 1982. Dense et riche, il est tantôt féroce, tantôt enchanteur, c’est un régal ! écouter Charo le conter est très très agréable, on ne voit pas les 40 minutes du CD passer.

Les illustrations d’Amélie Jackowski sont splendides ! Quelles couleurs… je ne vous dis que ça !! les yeux du corbeau sont terriblement accrocheurs… et cet ogre-bûcheron est comme il se doit tantôt effrayant tantôt attachant. Mention spéciale à Silva la fée de la forêt…

“Les images de Nôar le corbeau ont été réalisées en découpages-collages, une piste graphique jusque là réservée à son travail personnel. Pour Amélie, cette technique permet des compositions plus épurées et plus tranchées à l’image de cette histoire bien aiguisée.(Source : site de Benjamins média).

 ❤❤❤ Nôar le corbeau est un coup de cœur, je l’adore ! C’est à conseiller dès 6 ans. ❤❤❤

.

Nôar le corbeau de Guy Jimenes et Amélie Jackowski. Benjamins média. 22 euros.

“Je te chasse, esprit de la méchante sorcière. Abracadabra, rastapoum et cacahuète, ne reviens plus jamais !” ((et voili le 24ème livre du mois!))

Philomène est une jolie petite fille qui s’aventure -malgré l’interdiction de sa maman-dans la forêt Noire ! Elle se perd, se réfugie dans la maison d’un ogre et sera changée en ogresse. Elle est victime d’une terrible malédiction…

une sorcière habitait cette chaumière autrefois. Les enfants d’ici le savent depuis longtemps. Et, avant toi, c’était lui le prisonnier ! Elle désignait un petit garçon timide, non loin d’elle.

-Lui, il s’appelle Mila. Il a réussi à s’enfuir. Et quand il t’a touchée et que tu as regardé au plus profond de ses yeux, hop, tu as pris sa place et lui la tienne. Il était ogre, tu es devenue ogresse ! Tu ne pourras pas t’échapper, sauf si tu trouves un autre enfant pour prendre ta place. Mais crois-moi… personne ici n’en a envie !

Philomène retourne chez elle, apeurée, et il faudra quelques temps avant qu’on la reconnaisse et qu’on n’ait pas trop peur d’elle… le maire, M. Consensus, sera celui qui permettra de rétablir l’ordre ! Une fois redevenue petite fille, Philomène prendra la défense des ogres et des ogresses et tout le monde se réunira pour une grande fête.

c’est un peu extravagant mais en même temps, une grande fête, c’est pas bête.

Ainsi, les gens du village conversent avec des ogres et des ogresses ; M. Consensus et Philomène vont dissiper le sortilège de l’ancienne sorcière de la forêt Noire :

Je te chasse, esprit de la méchante sorcière. Abracadabra, rastapoum et cacahuète, ne reviens plus jamais !

En voilà un beau pays où tout le monde converse malgré des apparences effrayantes !

C’est un pays merveilleux, un pays enchanté où tout le monde s’aime. Un pays où l’on peut jouer tranquillement dans les jardins et où l’on n’a pas peur de ses voisins. Je peux vous dire que, depuis, il n’y a plus jamais eu de problèmes entre les ogres et les gens du village. Les familles se mélangèrent et devinrent un exemple pour le monde entier.

Exactement, cornegidouille.

J’ai terriblement aimé ce conte et sa philosophie. Il est très bien raconté (il est lu sur le CD par Jean-Pierre Marielle) et les illustrations de Charles Dutertre sont juste extra. Bref, voilà un super nouveau livre-CD dans la même collection que Super Sauvage!

.

Philomène et les ogres d’Arnaud Delalandre (texte), Charles Dutertre (musique) et David Chaillou (musique). Gallimard jeunesse-Giboulées. 22 euros.

ci-dessous, une vidéo pour en savoir plus sur Philomène et les ogres !

“Pavillon noir! Hisse et haut! Piratons gaiement sur les flots… Bataille… Mitraille… Vive la canaille!” ((13ème caillou))

((j’en ai déjà parlé il y a quelques semaines mais je ressors l’article pour ce 13ème jour du mois de décembre et en fait donc le 13ème livre-caillou, je tenais à le faire figurer dans ma liste!))

En voilà un peu plus sur le merveilleux livre-CD de Peter Pan qui vient de sortir chez Didier Jeunesse!

copyright Ilya Green, Didier Jeunesse, 2011.

Le texte de J.M. Barrie est adapté par Jean-Pierre Kerloc’h de manière truculente et c’est un régal de le lire!

Bord à babar! Prenez du riz dans les basses voiles! Vissez le cacatoès et le perroquet! Bordez le phoque, dans son lit!

Tout est là, Monsieur et Madame Darling et leur quartier chic de Londres, l’envol vers le pays de Neverland, les Garçons perdus, le tic-tac et le capitaine, des batailles et le croco… sans oublier Wendy, bien sûr!

Quand Madame Darling avait voulu un bébé, Monsieur Darling avait fait ses comptes : prix des aliments, prix des médicaments, prix des vêtements, prix des sous-vêtements, des embêtements et des endettements.

Wendy fut autorisée à naître.

Puis ce fut le tour de John et Michael.

Ils passèrent de justesse.

Sur le CD, on entend Eric Pintus dire les mots de Jean-Pierre Kerloc’h, sa voix accroche. Il a des façons de dire qui restent en tête, des bouts de texte me restent en mémoire (sur le site de Didier jeunesse, il y a des extraits à écouter). L’écouter faire le croco qui croque le capitaine est particulièrement savoureux! Il y a en fond musical des musiques de Charles Mingus, le célèbre jazzman.
les illustrations d’Ilya Green mettent à l’honneur les bleus et les verts et sont tout bonnement magiques… elles hypnotisent, oui!

C’est fou ce qu’on peut découvrir dans la tête des enfants : des images, des petits gros mots, des bouts d’aventure, des bouts de ficelle, de papier, de chocolat ou de tables de multiplication… et plein de rêves changeants.

.

Ce livre-CD est une merveille, c’est à écouter, à contempler encore et encore, sans risque de se lasser, à partir de 5-6 ans et sans limite d’âge!

.

Peter Pan & Wendy de Jean-Pierre Kerloc’h, Eric Pintus, Charles Mingus et Ilya Green. Didier Jeunesse. 23,50 euros.

Marie aime également!

“J’aime les crêpes / Crêpes au beurre / Beurre frais / Frais d’hiver”… ((7ème caillou))

…Hiver comme été

Thé à la menthe

Menthe à l’eau

Allô Papa

Je veux des crêpes pour le repas

Je veux des crêpes ou je ne mange pas

.

Voici une des comptines du livre-CD Les comptines de la récré!

Prenez…

Des textes de Claude Sicre, du groupe Fabulous Trobadors

+ l’interprétation vitaminée des 2Zélectriques

+ un collectif d’illustrateurs juste hallucinant : Rémi Courgeon, Julia Wauters, Nathalie Choux, Chamo, Oréli, Chris Haughton, Aurore Petit, Elisa Géhin, et j’en oublie plein…

Cela donne un grand livre-CD de comptines pas comme les autres, ça change et c’est vraiment bienvenu. Ces comptines sont drôles et leurs rythmes sont fort entraînants. Bref, c’est un super coup de cœur !

.

Les comptines de la récré de Claude Sicre et les 2zélectriques, Bayard Jeunesse. 17,90 euros.

“la chantilly sur la glace, c’est de gauche”

((j’en peux plus d’entendre “crise de la dette” et autres joyeusetés.. en ce moment, ce nouveau livre-CD de la collection toto ou tartare est pour moi une grande respiration!))

Alors alors… comment parler de cet album-cd déjanté, drôle, intelligent et qui fait rire ??

Tout commence avec un poster du Labour Party. Il est accroché dans la chambre de Léonard. Mais c’est quoi le Labour Party ? c’est la question que pose Léonard à son grand-père, Grand-Pierre. Et voilà Grand-Pierre lancé dans l’explication de choses fort variées ;-)

Le Labour Party est le parti travailliste. De là à dire que « Travailliste, ça veut dire qui met pas beaucoup de chauffage comme en Bretagne. », il n’y a qu’un pas pour Léonard !

Et Grand-Pierre d’enchaîner que le fait qu’on a tous des goûts différents :

il y a des gens qui aiment les films avec des vampires, d’autres qui préfèrent ceux avec des acteurs qui s’embrassent sur la bouche, (…), des gens qui aiment bien aller voir un chanteur dans un stade de foot, d’autres qui préfèrent rester chez eux. Ça s’appelle les goûts. Tout le monde a des goûts différents.

Labour Party ça veut dire « de gauche », enfin c’est ce qui s’en approche le plus pour Grand-Pierre et être « de gauche » ou « de droite », c’est une question de « sensibilité » !

Mais euh, c’est quoi la sensibilité ?

Ta sensibilité, c’est les choses qui te font de l’effet, les choses qui te plaisent, qui te font rigoler ou qui te font pleurer.

Donc, on a des sensibilités différentes !

Et il y a des avantages à être de gauche, c’est par exemple « aller au cinéma plutôt que travailler, faire des choses inutiles. Dessiner un schmurmurmurmurz plutôt qu’un vrai animal du dictionnaire. Mettre un slip sur la tête. Rallonger le chemin en rentrant pour passer devant la statue qui ressemble à tonton Jean-Pat. C’est tout ce qui n’est pas indispensable. La chantilly sur la glace par exemple, c’est de gauche. Souvent quand c’est pas très raisonnable c’est plutôt de gauche. La chantilly c’est pas raisonnable. C’est le contraire de la gaufrette posée dans la soucoupe à côté de la glace. J’ai jamais vu une gaufrette de gauche. »

Et il y a des désavantages… « on s’énerve très vite sur certains sujets » comme la politique d’immigration :

Grand-Pierre

La politique d’immigration c’est le fait de décider si les gens qui n’ont pas du tout envie de monter dans un avion doivent y monter quand même ou pas.

Léonard

Bah non, s’ils ont pas envie de monter…

Grand-Pierre

C’est pas si simple.

Léonard

Bah si c’est simple, ils ont pas envie, ils montent pas et puis c’est tout !

Grand-Pierre

Voilà, ben voilà, tu t’énerves. C’est la sensibilité de gauche. Sur la politique d’immigration on s’énerve.

et puis « on est obligé de partager des trucs » comme « un euro, un gâteau, un manteau »

Après tout ça, Léonard a le sentiment d’avoir bien tout compris. « Franchement, les vampires, le saut à l’élastique, le dentifrice, le slip sur la tête, les prises de sang, la chantilly, tout ça ça m’a bien permis de comprendre ma sensibilité. »

La conversation que Léonard aura avec Suzanne après ça est juste extra… il faudra que vous le découvriez par vous-même ;-)

***

Ce livre-CD est déjanté, impertinent, rigolo, bref… complètement barré et c’est extra à écouter. Jean Rochefort fait un Grand-Pierre irrésistible, les chansons de Delerm s’écoutent en boucle et les illustrations de Blanca Gomez sont top. Bref, j’aime ;-)

Sur le site d’Actes Sud, vous pouvez voir des illustrations ; sur France Infos, vous pouvez écouter une chronique qui en parle.

1 vidéo :

.

Léonard a une sensibilité de gauche de Vincent Delerm et Blanca Gomez. Actes Sud Junior – (toto ou tartare). 23 euros.