Lectures d’une fin de semaine de janvier

P1020522 P1020523P1020526 P1020528

-

“(…) comment faire Doc? Aide-moi! Je me sens si petite!” J’ai trouvé d’occasion le premier album de Kitty Crowther, Mon Royaume (Pastel), aujourd’hui épuisé. L’histoire de cette petite personne qui ne sait pas comment se faire respecter mais qui parviendra finalement à faire entendre sa voix face à un roi et une reine aux voix tonitruantes m’a plue !

-

J’ai mis la main aussi sur une édition des Tambours de Reiner Zimnik (coédition Delpire / l’école des loisirs), un texte que Kitty Crowther apprécie beaucoup et dont elle a évoqué l’existence et l’importance pour elle la semaine dernière lors d’une rencontre à l’école des loisirs à Paris. Sa lecture du premier paragraphe m’avait donné la grosse envie de tout lire.
Un matin, un joueur de tambour part. Nous commençons une vie meilleure! Nous partons pour un autre pays! Il ne tarde pas à être suivi de plein d’autres tambours. Ces derniers se heurtent aux moqueries ou au pouvoir qui tente de les faire taire mais le nombre de tambours ne cesse cependant de grandir. Un monde meilleur est-il vraiment possible? L’auteur ne semble pas y croire. La chute m’a fait penser au mythe de Sisyphe, à un éternel recommencement absurde. Comme si le monde meilleur se cherchait toujours mais ne se trouvait jamais.

-

Tu sens? L’odeur des livres neufs. Des aventures pas encore lues. Des amis dont on n’a pas encore fait la connaissance, des heures d’escapade hors de la réalité qui attendent.

J’ai fini La bibliothèque des cœurs cabossés de Katarina Bivald chez Denoël, un gros bouquin – doudou de 500 pages sympathique. C’est l’histoire d’une libraire suédoise qui part aux États-Unis dans un coin bien reculé. Elle va ouvrir sa librairie et ramener la vie à Broken Wheel ; des liens vont se créer à nouveau entre les habitants de la minuscule bourgade.

-

Il avait dit midi.

Et s’il ne venait pas, s’il s’est perdu, s’il est mort…

Si on était fait pour se connaître une semaine et c’est tout…

Si c’était un cadeau que je dois rendre, en fait…

Je ne sais pas mettre de mots sur l’émotion qu’a fait naître en moi Tandem de Séverine Vidal et Irène Bonacina chez La Joie de lire. Cet album est un monument je crois, une merveille de délicatesse et de justesse sur l’Amitié…

-

Mercredi 21 janvier 2015. “Have a good day”.

C’est le propre du roman d’amener le lecteur à renoncer au sommeil.

Extrait de Un hiver à Paris de Jean-Philippe Blondel chez Buchet-Chastel

P1020447 P1020449En ce moment, je lis des romans d’Aki Shimazaki, j’aime sa façon de dire beaucoup avec très peu, j’aime découvrir ces vies japonaises ; je lis les dernières nouvelles parues de Russell Banks –Un membre permanent de la famille–, ahh, ANCIEN MARINE quel bonheur ! ; et puis j’ai bien aimé l’histoire de ce couple qui abandonne la ville dans Ici ça va de Thomas Vinau (10/18). Hier, j’ai dévoré et été épatée par le premier roman de Hélène Duffau, Vingt et une heures, à paraître bientôt à l’école des loisirs. Je me suis sentie tout au long du texte en profonde empathie avec Pauline, l’héroïne.

P1020297 P1020362 P1020436Marseille, janvier 2015

En ce moment, je réfléchis beaucoup au terme construction. Les dimanches, on va voir la mer, on prend un bon coup de vent et on admire le bleu. On regarde des films d’Alfred Hitchcock. Rebecca et Marnie nous ont scotché. On a aussi découvert la série Alfred Hitchcock présente et on se régale!

P1020439 P1020440 P1020443 P1020441 P1020442En ce mois de janvier à la librairie, il y a les excellents (et derniers malheureusement) albums d’Autrement jeunesse qui sont arrivés, Sans défense au ton grave et Sauvage, au dessin plein de vie ; un nouvel album rigolo d’Emily Gravett, Lièvre et Ours, qui sort cette semaine ; le roman de Madeline chez Sarbacane, L’été de Léa, beau comme tout… et la tourbillonnante Popy la tornade (toujours chez Sarbacane) ; Olivier Tallec qui offre plein de nouvelles bouilles irrésistibles dans Qui Quoi Où et puis on peut relire Gros Lapin de Ramona Badescu grâce à son passage dans la collection Tom’Poche… Bref, il y a quelques bien jolies nouveautés qui arrivent mais je prends encore du temps avant de réinvestir cet espace avec des chroniques de lecture.

P1020445 P1020444Janvier file. Ce dimanche, j’ai fait des biscuits bien croquants aux noisettes. Ce lundi, j’ai acheté le hors-série de Spirou / Je suis Charlie réalisé en hommage à Charlie Hebdo. Hier, j’ai ouvert 2 enveloppes avec des cartes de vœux ❤. L’une à pomme avec de doux souhaits et une à cadeaux home-made. Aujourd’hui sur mon calendrier 2015 Flow, il est écrit “Have a good day”. Je l’espère tant…

Moi, je me posais à peu près trois cents milliards de questions à la minute et j’osais à peine me décider après. Les décisions étaient une épreuve parce que j’avais toujours peur de manquer quelque chose. (…) j’étais tiraillée entre les différentes options. Occupée à trier pour tout rendre raisonnable et choisir de façon logique, je mettais une énergie folle dans des négociations avec moi-même. (…) J’étais incapable de me décider avec simplicité.

Extrait de Vingt et une heures de Hélène Duffau, à paraître à l’école des loisirs.

Nouvelle année

 

Réfléchissez à ce qui est essentiel. Pensez au présent, et non à l’avenir.

Un hiver à Paris, Jean-Philippe Blondel. Buchet-Chastel.

-

P1020140 P1020201P1020268

en Ardèche, 1er et 2 janvier 2015

Premier arbre photographié, premier roman lu, premiers sablés cuisinés. Une nouvelle année a commencé et je vous la souhaite jolie, douce, gourmande et en pleine santé.

 

(un dimanche d’automne en famille)

P1010009 P1010008 P1010017 P1010039 P1010048 P1010084 P1010086 P1010118 P1010122 P1010137 P1010141

en Ardèche, le 23 novembre 2014

On a commencé la balade en début d’après-midi sous de doux rayons de soleil, le pas décidé. Le rouge des champignons a retenu notre attention et Yok-Yok s’est joint à la fête. On a parlé, on s’est compris, on a souri, on s’est trouvés bien des points communs. Peu de monde sur les chemins, l’horizon pour nous seuls. En retournant au point de départ, une chouette hululait dans la nuit s’installant. C’est bon d’être dans la nature.

Des expos à voir à Marseille #1 / “Visions Huichol” à La Vieille Charité

P1000926Les Indiens Wixaritari, ou Huichol, vivent dans le sud-ouest du Mexique. Ils sont très reconnus pour leurs talents artistiques. Dans les années 1950 est né l’art des “tableaux de fil” dont la technique est pour le moins originale. Celle-ci “consiste à enduire un morceau de contreplaqué de cire d’abeille, puis d’y coller des fils de couleurs qui forment des motifs. Le tableau final est entièrement recouvert et représente très souvent des légendes ayant trait à la culture de cette communauté.” (Source : site du CNRS)

P1000930L’exposition Visions Huichol permet une superbe déambulation richement colorée parmi des dizaines de tableaux de fils racontant les histoires de Notre-Grand-Père-Feu, Notre-Père-Soleil, Notre-Mère-Terre et Notre-Grand-Mère-Lune. Cerfs, serpents et colibris sont souvent présents, ainsi que le peyotl (cactus hallucinogène) et le maïs!

Un extrait du film de Michel Perrin (visible en intégralité dans l’exposition) permettant de mieux comprendre comment sont faits les tableaux de fils.

L’exposition est présentée au Musée d’Arts Africains, Océaniens et Amérindiens, dans les galeries du centre de la Vieille Charité à Marseille jusqu’au 11 janvier 2015. Elle est vraiment à voir!

Retour aux Etats-Unis – avec un abécédaire de photos #3 – du R au Z

La première partie de l’abécédaire est ici et la deuxième est .
Ce matin, voici la troisième et dernière!

IMGP1521IMGP1516R comme Rockaway Beach dans l’Oregon. Ahhh, ces plages sur la côte ouest…

san andreas faultS comme San Andreas Fault. Les piquets bleus figurent la faille de San Andreas.

Pour le T, beaucoup de photos…

IMGP8776 IMGP8779 IMGP8786 IMGP8804 IMGP8808 IMGP8810 IMGP8835 IMGP8886 IMGP8891T comme Ten Falls Trail. Après 4 jours passés à Portland, la première étape du road-trip était le Silver Falls State Park. On avait prévu un trail, le Ten Falls Trail, de 10 miles (16 kilomètres) qui passe par 10 chutes d’eau. On avait peur de ne pas avoir beau temps et/ou de se perdre… mais le temps a été splendide, c’était trop bon, c’était trop beau et on n’a jamais été perdus (et on a même parlé français avec un américain qui avait passé 2 ans à Aix-en-Provence!).

IMGP9496U comme Union Square. C’est l’une des places importantes de San Francisco. Ses palmiers et ses coeurs la représentent.

vanV comme Van. Pris à Portland… presque la réplique de mon mini-vus Lego ;-)

W comme Woodpecker Trail – Point Reyes National Seashore (Californie). Soleil – soleil – soleil… Que c’était bon après quelques jours à San Francisco où on a eu souvent (un peu) frais!

xingX comme Xing. Ce panneau signale un passage piétons.

yaquina bay lighthouse 1Y comme Yaquina Bay Lighthouse – dans l’Oregon. C’est le seul phare en bois de l’état.

zucchiniet enfin, Z comme Zucchini – des courgettes – sur un marché de San Francisco!

et voili, c’est fini, j’espère que vous avez apprécié :-)

Retour aux Etats-Unis – avec un abécédaire de photos #2 – du I au Q

immortal treeI comme Immortal Tree (dans l’Humboldt Redwoods State Park en Californie). C’est un séquoia fameux dans le parc, il a plus de 950 ans et a survécu à la foudre, à un incendie et à une inondation!

IMGP8556

J comme Japanese Garden à Portland. Calme et sérénité (désolée, c’est tarte dit comme ça ;-) mais c’est pourtant vrai…) tout près de Portland. Ce jardin japonais est superbe, vraiment!

kaleK comme Kale. On trouve très facilement sur les marchés la variété de chou qui a fait des émules aux States (un article sur le Huff Post à lire pour en savoir plus) il y a plusieurs mois maintenant.

L comme Lassen Volcanic National Park (en Californie) où on a passé une splendide journée avec à la fin une belle surprise… au bout d’une rando, il y avait un mini parc du Yellowstone avec plein plein de phénomènes géologiques réunis dans un espace réduit.

mailboxes 1

M comme mail boxes. J’adooore les enfilades de boîtes aux lettres qu’on peut trouver aux Etats-Unis. Là, c’est à l’entrée de Muir Beach en Californie.

IMGP0366IMGP0378 N comme North Beach – Point Reyes National Seashore (Californie). On a fait un super – stop devant cette plage…

onionsO comme onions (des oignons). Sur un marché de San Francisco. J’adore sillonner les allées des marchés.

powell'sP comme Powell’s Books. LA librairie de Portland occupe un pâté de maisons. C’est l’une des plus grandes librairies indépendantes du monde.

IMGP0505

Q comme quilt. J’ai pris celui-ci en photo dans le musée du phare de Point Arena en Californie.

Suite et fin dans un troisième billet…

Retour aux Etats-Unis – avec un abécédaire de photos #1 – du A au H

Hier matin à la librairie, j’ai entendu s’échapper d’un poste de radio quelques notes des Daft Punk. Ça m’a fait pirouetter… je me revoyais sur les grandes routes américaines (le dernier album des Daft Punk nous a beaucoup accompagnés lors de nos 2 derniers voyages aux USA).

Hier soir, 2 clientes chouchous m’ont parlé de leur escapade à New-York avec les étoiles dans les yeux. Elles m’ont montré des photos, que c’était beau de les voir si enthousiastes sur leur voyage!

Bref, les Daft + des photos new-yorkaises m’ont rappelé mes 4000 et quelques photos de cet été. Que montrer, que retenir parmi ces milliers de clichés, la question revient souvent… J’ai fait pas mal d’abécédaires jusqu’à maintenant, parce que j’aime ça et c’est un bon moyen pour moi d’ordonner. Et je vais recommencer ;-)

C’est parti? C’est parti!

Retour donc sur 3 semaines passées aux Etats-Unis cet été qui nous ont conduit de Portland à San Francisco à Seattle

A comme airplane. Pendant que tout le monde dort dans l’avion, moi, je regarde par le hublot.

B comme Boudin -une enseigne fameuse de boulangerie. Chez Boudin à San Francisco, on trouve des pains aux formes fort originales!

crater lakeC comme Crater Lake National Park. On a passé une journée fantastique dans ce parc et autour de ce lac à l’eau très pure -et donc très bleue!

IMGP0823

D comme Drury-Chaney Trail (dans l’Humboldt Redwoods State Park en Californie). Une courte rando ❤ parmi d’immenses arbres…

IMGP2296

E comme Elephant Ear. A Portland, une des spécialités culinaires est l’elephant ear (oreille d’éléphant)… Une boule de pâte (à mi-chemin entre pâte à pain et pâte à crêpe) est étalée jusqu’à avoir la forme d’une oreille d’éléphant ; elle est ensuite frite et saupoudrée de sucre, recouverte de chocolat, cannelle, enfin de ce que vous voulez. Le fait que ça ressemble à une crêpe + la forme d’oreille d’éléphant font que j’avais trèèès envie de goûter. Et à mon grand étonnement (je n’aime pas les choses frites, enfin pas toutes) mais j’ai aimé :-)

flagF comme flag (drapeau). Toujours partout celui-là, c’est fou!

golden gate 1G comme Golden Gate Bridge à San Francisco. En voiture, en vélo, en bateau, on a approché plein de fois le mythique pont.

haight streetH comme Haight Street à San Francisco. Cette rue est dans le quartier d’Haight-Ashbury -qui fût le centre du mouvement hippie dans les années 1960.

La suite dans un deuxième billet…