J’❤ “Le ciel d’Anna”

IMGP5935 IMGP5939Maman est morte, laissant sa fille, Anna, et son mari. Tous deux cherchent un moyen de vivre sans celle qui leur manque d’une manière indescriptible…

Aujourd’hui, dit papa, quelqu’un fait tomber du ciel une averse de clous sur nos têtes. Ça n’aurait jamais dû se passer comme ça.

Non, murmure Anna. Mais peut-être que demain ce sera une pluie de fraises et de miel…

Où est maman? et comment vivre sans elle? Anna et son père s’interrogent, mais n’ont pas les réponses.

IMGP5938 IMGP5940 Anna entraîne son père dans une étrange balade, elle l’emmène “nager jusqu’au fond de la Fosse des Mariannes” et voler “à travers la Nébuleuse du Crabe”, avant d’atteindre “un endroit où le ciel se trouve sous l’eau”. Ils imaginent la vie de maman parmi tout un tas d’autres avant de retourner chez eux, un peu plus légers. Papa remercie Anna de l’avoir emmené là, le quotidien reprend…

IMGP5942 IMGP5943

Sans pathos, sans noirceur, Le ciel d’Anna aborde la perte d’un être cher, la perte d’une maman. Les illustrations de Stian Hole sont d’une richesse incroyable, on ne peut que vibrer à leur vue… c’est fort, très fort. Que j’aime ce que fait ce Norvégien (les aventures de Garmann, c’est lui!), précipitez-vous vers ses albums si vous ne les connaissez pas encore!

IMGP5937Il y a un écureuil dans Le ciel d’Anna et il est ravissant!

Pour toutes les images : copyright Stian Hole, Albin Michel Jeunesse, 2014.

Le ciel d’Anna de Stian Hole. Albin Michel Jeunesse. 

J’❤ “Des vagues”

IMGP5960

Un corps est approché par un poisson porc-épic, un poulpe à longs bras puis un poisson-vache ; une rascasse volante, des crevettes ; un hippocampe-feuille et une tortue… Que de splendides animaux sont sous les vagues!

Cette exploration – découverte de l’Océan est juste sublime. Les couleurs d’Isabelle Simler sont merveilleuses, vraiment, ça laisse sans voix! On tourne les pages de cet album soigné, on reste ébahis et arrivés à la fin, on recommence!

❤ Des vagues d’Isabelle Simler. Editions Courtes et longues

J’❤ “J’aime mes cauchemars” et “Le gros goûter”

IMGP5961La petite héroïne de cet album fait souvent de mauvais rêves comme de ne jamais tomber amoureuse, se retrouver nue dans la cour de l’école ou rester coincée dans l’ascenseur. Sa maman n’a de cesse de vouloir la rassurer avec de belles histoires ou de jolies choses comme « une licorne en peluche et une veilleuse en forme de grenouille ». Mais la petite fille ne veut rien de tout ça : elle aime ses cauchemars!! A bas dauphins et princes charmants, vive les monstres et les loups :-)

Avec tout ce que maman fait pour moi, mes nuits seront bientôt peuplées de gentils petits animaux mignons, de miel dégoulinant et de princes charmants tout parfaits.

Beurk.

Voilà un album au propos que l’on a peu l’occasion de lire, ça change et que c’est bon! Vive les cauchemars ;-)

❤ J’aime mes cauchemars de Séverine Vidal et Amélie Graux. Gallimard jeunesse.

IMGP5963Un gros goûter est prévu près du Petit Lac. La tortue y va… elle y va “à petits pas”… Elle se fait dépasser très facilement par plusieurs animaux, fort contents de la laisser loin derrière eux : il y aura plus à manger pour eux.

Nana la tortue ne semble pas s’inquiéter de son éventuel retard même si Lapin, Renard, Cochon et Ours la narguent. Nana continue son chemin : “c’est bien connu, toujours la tortue Nana à petits pas va.”

Quand Nana arrive près du Petit Lac, Lapin, Renard, Cochon et Ours ne sont pas là… seul un Lion est là… Que va faire Nana face au fauve??

Les auteurs du Machin font très fort avec ce nouvel album, c’est original, drôle et malicieux : un ré-gal! Le texte de Stéphane Servant est tout en rimes et c’est un bonheur à lire. Cécile Bonbon a assemblé avec talent les pièces de tissu pour représenter tous les animaux de ce gros goûter : ça se dévore des yeux :-)

Le gros goûter de Stéphane Servant et Cécile Bonbon. Didier jeunesse.

❤❤❤ ViVe les couleurs! ❤❤❤

Les couvertures des nouveautés en ce moment sont flashy

et c’est juste irrésistible!

IMGP5961 IMGP5963 IMGP5964 IMGP5960 IMGP5966 IMGP5965J’aime mes cauchemars de Séverine Vidal et Amélie Graux. Gallimard jeunesse. / Le gros goûter de Stéphane Servant et Cécile Bonbon. Didier jeunesse. / Bulle et Bob au jardin de Nathalie Tual et Ilya Green. Didier jeunesse – Polichinelle. / Des vagues d’Isabelle Simler. Editions Courtes et longues. / Le ciel d’Anna de Stian Hole. Albin Michel Jeunesse. / Les enquêtes de Mirette – Embrouille en Bretagne de Fanny Joly et Laurent Audouin. Sarbacane.

A la maison, j’ai reçu tout récemment le superbe Flow Book for Paper Lovers, un hors-série du magazine néerlandais Flow. (Aujourd’hui malheureusement épuisé, j’ai dû recevoir l’un des derniers! ERRATUM du lundi 14 avril, il reste des exemplaires du “Flow Book for Paper Lovers” ici : http://sérendipité.ch/product/flow-book-for-paper-lovers )

IMGP5959Le Flow Book for Paper Lovers est un gros bouquin rempli de merveilles qui chatouillent les mirettes (des cartes postales, du papier à lettres, du papier cadeau, des stickers, un pop-up, une guirlande, des pages à colorier…), j’adooore! (On peut voir des images ici!)

Les albums au fond souvent blanc du moment #2

IMGP5822Bigoudi et Alphonse font tout ensemble, ils sont presque indissociables. Bigoudi, c’est une vieille dame et Alphonse est son chien. Quand ce dernier meurt, Bigoudi souffre tellement qu’elle prend la décision de ne plus s’attacher à personne. Elle se terre chez elle, cesse de sortir, ne fait plus les courses… les jours et les jours passent, teintés d’une morosité intense.

La vie et le rire reviendront, oui!, dans l’existence de Bigoudi grâce à une remarque étonnante venant d’un laveur de vitres : “vous avez un peu de persil entre les dents. Ça fait désordre.” Je n’en dis pas plus sur cette rencontre improbable… il faut lire ce superbe album ;-) Triste, tendre, drôle, émouvant… on passe par plein d’états différents : quelle justesse dans ce qu’écrit Delphine Perret! J’aime beaucoup- beaucoup les dessins très fins de Sébastien Mourrain. J’❤ Bigoudi et bravo les Fourmis Rouges ;-)

Bigoudi de Delphine Perret et Sébastien Mourrain. Les Fourmis Rouges.

IMGP5820Ce roi et cette reine aiment tant les fleurs qu’elles sont pour eux comme des enfants. Un matin, dans le jardin et parmi leurs fleurs chéries, ils trouvent une petite fille. Celle-ci est ensorcelée et va grandir les jours suivants de manière absolument démesurée. Le couple parviendra-t-il à lever le sort?

J’aime bien cette histoire de princesse pas rose bonbon et particulièrement les illustrations de Taro Miura, très graphiques.

La très grande princesse de Taro Miura. Milan.

Les albums au fond souvent blanc du moment #1

IMGP5823Duncan veut dessiner. Les crayons, eux, lui ont écrit… et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’ils ne sont pas contents! Ils expriment chacun leur mal-être, leur colère ou leurs désirs à travers une lettre au petit garçon. C’est celles-ci que l’on va lire tout du long de l’album.

Le BLEU par exemple : il est la couleur préférée de Duncan. Il souffre d’être trop utilisé et de sa toute petite taille. Il invite Duncan à moins l’utiliser / le GRIS est fatigué : colorier les éléphants, les hippos, etc. (ce sont de groooos animaux) est bien fatigant : il veut une pause!) / le ROSE en a assez d’être délaissé et le BEIGE ne veut plus être mis de côté… etc. etc.

Duncan va-t-il finalement dessiner? et si oui, avec quels crayons, et comment va-t-il les utiliser? Cet album épistolaire est super original et est illustré de manière espiègle par Oliver Jeffers!

Rébellion chez les crayons de Drew Daywatt. Illustrations d’Oliver Jeffers. Kaléidoscope.

IMGP5821

escargot sort faire ses courses

il sort sa tête et ses cornes

 

puis il sort ses yeux

et soudain voici qu’apparaît sa queue

 

le voilà tout en entier!

 

allez

 

Est-ce l’escargot qui est particulièrement lent? Le texte va-t-il plus vite que l’image?

En tout cas, en face de “il sort sa tête et ses cornes”, il n’y a qu’une coquille. L’auteur encourage l’escargot à sortir sa tête et ses cornes, ça tarde…

allez

GO

L’escargot prend son temps… Quand il est enfin sorti, et bien, le livre est fini… ahhh, ça énerve l’escargot! Alors, il repart, doucement.

Très graphique, cet album est tout étonnant. Il a été conçu dans les années 70 par Elena et Jan Kroell, un couple de designers et architectes suisses. Où est le début, où est la fin? On recommence?? Le décalage texte et images est très réussi!

Go escargot go! de Elena et Jan Kroell. Rouergue.

IMGP5824La pluie réveille un enfant de sa sieste. Maman rentre le linge, l’enfant met ses bottes et son ciré. Il va goûter la pluie, observer les gouttes sur les fleurs, contempler ce qui se passe tout autour de lui. La pluie cesse. Papa étend le linge à nouveau. Pendant ce temps-là, le chat continue de dormir.

Quand il pleut est un album contemplatif d’une simplicité rare. C’est très beau…

Quand il pleut de Junko Nakamura. MeMo.