Un livre par semaine en 2014 – 27, 28 et 29#52 – de courtes histoires, quelques demoiselles et une heure bleue

Les semaines passent, les bons livres restent…

Le livre 27#52, c’est…

IMGP8275Histoires à emporter de José Parrondo à l’Association.

Il y a dans ce joli volume de courtes histoires absurdes, complètement fofolles, étonnantes, drôles… ou tout cela en même temps. Et c’est excellent!

IMGP8276 IMGP8277 IMGP8279

Le livre 28#52, c’est…

IMGP8271Les Demoiselles des Hauts-Vents de Yaël Hassan. Magnard jeunesse. La couverture est signée Pierre Mornet! ❤

J’ai mis du temps à le comprendre, mais je me rends bien compte aujourd’hui à quel point le silence, les secrets, les non-dits peuvent être destructeurs. Cela a assez duré. Il faut réparer ce qui est réparable (…).

J’ai terriblement aimé ce bon gros roman qui raconte l’histoire d’une famille qui connaît un drame –la mère qui disparaît à la veille des vacances d’été– et va tout faire pour la retrouver. L’histoire de cette fratrie de trois filles –Charlotte, Emilie et Anne (il y a de nombreuses autres références aux soeurs Brontë tout au long du roman)– confiés à leurs grands-parents maternels qu’elles ne connaissaient pas jusque-là ; les secrets de famille dévoilés, de nouvelles amitiés et pas mal de mysticisme… C’est très bon!

Le livre 29#52, c’est…

IMGP8280L’heure bleue de Ghislaine Herbéra chez MeMo.

L’annonce d’une nouvelle parution de la dame est pour moi une fête… Et cette Heure bleue m’a enchantée! Nomi est triste, Nomi est dans son heure bleue, l’heure mystérieuse. Et quand on ne se sent pas bien, il faut un … câlin!

IMGP8281Ce bel album sera disponible en librairie en août 2014.

De passage à Avignon ce mois-ci?

20140714_101645Je vous conseille le spectacle de marionnettes Vous voulez rire?. C’est une adaptation de l’album du même nom de Christian Voltz par les Frères Duchoc. J’ai tout aimé : les décors, les chansons, les rimes, c’était vraiment extra!

Et j’ai adoré ce p’tit passage :

Je me fais toujours du souci!

 - Et ben, mange des radis!

:-)

20140714_111650
Vous voulez rire?, c’est au théâtre du Grand Pavois, rue Bouquerie, à Avignon (jusqu’au 27 juillet).

Et après, une autre suggestion, filez chez La Princière (place des Corps Saints) déguster une bonne glace! ;-)

20140714_133027(à gauche, on a speculoos et à droite, mangue-framboise : ❤❤❤)

(Résonances littéraires #3 ft. Arne Svingen, Holly Goldberg Sloan et Matt Haig)

IMGP8189-001

-       Tu sais ce que c’est le secret, pour s’en tirer comme un chef dans la vie ?

-       Non.

-       Moi non plus.

Extrait de La chanson du nez cassé de Arne Svingen chez Magnard jeunesse. A paraître en octobre 2014.

IMGP8190-001

Les gens adorent tout ce qu’ils pensent être gratuit.

(…)

L’idée d’obtenir quelque chose sans contrepartie séduit viscéralement les gens.

Même si rien n’est jamais gratuit.

Le fardeau de la possession fait que tout a un prix.

 

-

 

Il est possible que toutes les étiquettes soient une malédiction. A moins qu’elles ne soient collées sur des produits d’entretien.

Parce que, selon moi, ce n’est une très bonne idée de réduire les gens à une seule caractéristique.

Chaque personne est constituée de nombreux ingrédients qui font d’elle une création unique.

Nous sommes des bouillons génétiques imparfaits.

Extraits de La vie par 7 de Holly Goldberg Sloan. Gallimard jeunesse. A paraître en octobre 2014.

IMGP8188-001

(…) les humains sont, à maints égards, aussi étranges que l’on pouvait s’y attendre. (…) Leur conversation exprime très rarement ce dont ils souhaitent réellement parler (…)

Ah, et n’oublions pas les choses-qu’ils-inventent-pour-se-rendre-heureux-et-qui-ne-font-que-leur-malheur. La liste est infinie. Elle comprend, entre autres : faire du shopping, regarder la télévision, chercher le meilleur emploi, acheter la plus grosse maison, écrire un roman semi-autobiographique, éduquer leurs petits, donner à leur peau un aspect légèrement moins flétri, et entretenir le vague désir que tout cela ait un sens.

 

(…) sur Terre, aller sur les réseaux se réduit à s’asseoir devant un ordinateur dépourvu de conscience pour taper des mots indiquant qu’on boirait bien un café et lire les messages des autres disant qu’ils boiraient bien un café, tout en oubliant pendant ce temps de faire du vrai café. C’est le journal d’actualités qu’ils attendaient tous. Celui dans lequel les nouvelles ne parlent que d’eux-mêmes.

Extraits de Humains de Matt Haig. Hélium. A paraître fin août 2014.

Matt Haig livre une postface touchante où il explique notamment comment est né ce roman. Extrait : “l’idée d’écrire cette histoire m’est venue en 2000, alors que j’étais aux prises avec des crises de panique. (…) La seule chose que je pouvais faire pour m’apaiser un peu était lire. (…) Je vais mieux. La lecture m’a aidé. L’écriture aussi. c’est pour cela que je suis devenu écrivain. J’ai découvert que les mots et les histoires nous procuraient des sortes de cartes géographiques, des moyens de retrouver le chemin vers nous-mêmes. Je crois sincèrement que la fiction a le pouvoir de sauver des vies et des têtes, précisément pour cette raison.”

3 romans, 3 coups de coeur…

Que de prochains bons conseils de lecture à donner!

(Bientôt les vacances)

Dans 11 jours très précisément,

on mettra le cap sur la côte nord-ouest des Etats-Unis pour 3 semaines de road-trip…

IMGP8176 IMGP8177 IMGP8178 IMGP8179 IMGP8180 IMGP8181Ces images sont extraites de CARTES d’Aleksandra Mizielinska & Daniel Mizielinski disponible chez Rue du monde.

On atterrira à Portland. Passage par des chutes d’eau, un volcan éteint… Arrivée à San Francisco. Puis on fera la remontée vers Seattle par la fameuse route 1, la route de la côté ouest. Passage par Point Reyes National Seashore, des parcs emplis de séquoias géants… Petit stop à Seattle puis par le mont Rainier avant de retrouver Portland…

IMGP8172Portland, Oregon. © Edward Juan.

IMGP8174San Francisco, Californie. © Borgarmynd

IMGP8175Seattle, Washington. © Invisible Creature Inc.

IMGP8182 IMGP8183 IMGP8184 IMGP8185 IMGP8186J’ai ressorti mon album San Francisco de Sasek (Casterman) et les guides ont investi mon p’tit bureau il y a plusieurs semaines. Je ne me lasse pas de regarder les cartes, de tourner et retourner dans ma tête les noms des endroits par lesquels on passera…

IMGP8187C’est dans 11 jours…

(Résonances littéraires #2 ft. Jo Witek)

IMGP8104en Ardèche, le 29 juin 2014

(…) le pire ennemi de l’homme du XXIe siècle était l’empressement. Tout devait s’effectuer vite et quel que soit le métier. De la vendeuse de supermarchés au juge d’instruction, en passant par le banquier ou le professeur des écoles, les hommes étaient enchaînés à cette folle idée de productivité. Etre performant, obtenir des résultats, c’était tout ce qu’on demandait aux salariés. Elle regrettait ce temps, qu’elle avait à peine connu, où le travail bien fait avait encore une valeur. La belle ouvrage. L’enquête fouillée. L’être humain respecté. Elle déprimait à force de tout traiter en urgence et, inévitablement, de commettre des erreurs.

Extrait de Un hiver en enfer de Jo Witek chez Actes Sud junior. A paraître fin août 2014.

Jo Witek signe avec Un hiver en enfer un thriller d’une efficacité hallucinante. Elle nous emmène là où ne pensait pas aller, c’est prenant – glaçant et super addictif… Quel talent, mais quel talent a-t-elle!

(Juin 2014. Quelques bons moments.)

IMGP7716 IMGP7743A Marcq-en-Baroeul, début juin 2014

En ce début juin, on a bénéficié d’un temps splendide à Lille pour un beau mariage.

IMGP7824On a festoyé et le lendemain du mariage, on a remis ça, chez Vivat (très bonne adresse, le brunch est formidable!).

IMGP7928 IMGP7865 IMGP7868 IMGP7876 IMGP7900Au Tri Postal, le 8 juin 2014

On n’a pas fait que manger durant ce week-end lillois, on a aussi été au Tri Postal. L’espace est immense et on a vu une super expo photo, France(s) Territoire Liquide.

20140609_191000Un peu avant de reprendre le TGV pour Marseille, j’ai déniché au LEGO store de Lille une boîte 3 en 1 (avec les mêmes pièces, on peut faire 3 choses différentes). Dans cette boîte, on peut faire 3 animaux, dont un écureuil. Un écureuil en LEGO!

20140623_092154Ce mois de juin est peuplé d’aller-retour à Paris. Fatigant mais une très très bonne façon de sortir de Marseille et de respirer… J’ai vu pas mal de nouveautés à paraître en fin d’année. * Fête ! * Il y a aura de beaux romans, vraiment de beaux et bons romans (Anne-Laure Bondoux, Orianne Charpentier, François Place, Jo Witek, Claire-Lise Marguier…). Et aussi de beaux albums (dont certains avec des écureuils, ahah!).

20140623_114242-001 20140623_110637 IMGP8069(Quelques titres : Trois sœurs de Jo Hoestlandt et Nathalie Novi. Gallimard jeunesse / Pip & Pom chez Albin Michel Jeunesse / Voilà voilà d’Ilya Green chez Didier J. … Il y en a tellement d’autres mais je n’ai pas des photos de tout et la liste est absolument non-exhaustive! Il y aura un nouvel album de Mélanie Rutten chez MeMo et un de Ghislaine Herbéra aussi ; des albums de Kveta Pacovska et de Philippe UG ; un beau Guilloppé chez Gautier-Languereau ; Delphine Chedru et Beatrice Alemagna chez Albin Michel J. ; Poupoupidours chez Hélium ; Marc Boutavant, Peggy Nille et Janik Coat chez Nathan…)

Juste une note, j’ai pas de photos, mais j’ai eu la chance de lire et contempler DANS MON VENTRE de Fanny Michaëlis. J’ai été très émue par cet album sur la maternité… il est à paraître chez Thierry Magnier en septembre. Quelques images à voir ici, sur la page Facebook de la dame…

carteCe mois-ci, on parle et on planifie notre road-trip de cet été. On a chargé la carte des Etats-Unis sur notre GPS. Portland – Lassen Volcanic Park – San Francisco – Muir Woods – Point Reyes National Seashore – Avenue of the Giants – Seattle. Départ le 20 juillet pour 3 semaines, soit dans trois semaines très précisément.

IMGP8077Avant-avant-hier, jeudi en fin d’après-midi, j’ai bu du thé à l’amande en lisant La drôle d’évasion, de Séverine Vidal et Marion Puech. C’est un des prochains Pépix, à paraître en août chez Sarbacane. Ça se passe à San Francisco, en 2014 et aussi en 1962. Il y a notamment un flan courgettes-miel qui me fait bien envie (aux fourneaux Séverine! ;-) ) et une cuillère. Indispensable cuillère…! (Faudra lire pour comprendre ;-) )

IMGP8060 IMGP8057De la glace à la vanille avec un cookie pépites de chocolat / orange / noix, c’est très très bon. Le cookie provient d’une fameuse nouvelle adresse marseillaise, Le Bar à Pain.

IMGP8064 IMGP8067Mercredi de cette semaine, je suis rentrée le soir avec un écureuil fait main. Un écureuil de Julia Wauters! J’ai eu la chance d’accueillir Anne Cortey et Julia Wauters à la librairie et j’en suis fort-fort contente. Sur Ma Grande sœur m’a dit (Hélium), Julia a bien voulu me faire un écureuil… (et Anne m’a fait des dessins rigolos sur des albums d’Amos :-) héhé, j’adore!)

Le bonheur ne se trouve pas au bout de la route,

quelle qu’elle soit, car il est la route même.

Citation de Bob Dylan, dans belle gueule de bois, de Pierre Deschavannes. A paraître au Rouergue dans la collection doado, fin août 2014.

(Fin mai 2014. En vacances en Suisse.)

Le mois dernier, lors de notre semaine de vacances franco-allemande-suisse, on a été de Marseille à Bâle en passant par l’Ardèche et la Bourgogne (arrêt à Cuisery, Village du Livre). On a dormi en Allemagne, on a été à Bâle, à Berne, on est passés par Bulle, Renens. On a visité Morges, Vevey, fait un beau tour à Lausanne et on a été à Genève aussi. On est passé par plein de librairies. On a entendu de l’allemand, ça faisait longtemps que je n’en avais pas entendu autant! De lointains souvenirs me revenaient… Entschuldigung, Ich verstehe nicht, Wie Spät ist es? et autres… Je ne soupçonnais pas une seconde que je me souviendrais de tout ça. Sur le chemin du retour, on est passés par Lyon. On a fait une formidable balade urbaine et emprunté plusieurs traboules. C’était ex-ce-llent!

Quelques instants choisis sont en images ci-dessous…

IMGP6607 IMGP6602Au Vitra Design Museum, le 26 mai 2014

On a passé une journée entière sur le site du Vitra Design Museum (à Weil-am-Rhein en Allemagne). Des mois et des mois que je rêvais d’aller là-bas et c’était ex-tra. On s’est assis dans plein de chaises très coûteuses et devant la VitraHaus (construite par Herzog & de Meuron), il y a quelques éléphants qui m’ont bien fait rire ;-)

20140528_170029Chez Cailler, le 28 mai 2014

IMGP7194Au bord du léman, le 29 mai 2014

En Suisse, on a pique-niqué, pris le soleil, on s’est promené, on a fait des marchés et on a visité la chocolaterie Cailler (sise à Broc, près de Bulle, dans le canton de la Gruyère, ça ne s’invente pas!).

IMGP7279 IMGP7281 IMGP7286 à Morges, le 29 mai 2014

Durant ces vacances, on a rencontré en vrai, après des mois d’échanges par mail, des personnes formidables et épatantes de gentillesse… de belles personnes, une super famille et leur adorable fillette. Depuis, on pense souvent à la jolie Séraphine et à son bon coup de fourchette ;-) / On a mangé un super pesto sans ail ni basilic et c’était troooop bon -merci Baptiste! Merci encore Claire pour l’accès VIP à La Librairie ;-) et je le dis encore une fois : très bon choix que la Movenpick Stracciatella ;-)

IMGP7315 IMGP7326 IMGP7328Dans l’atelier de Miss Tartine, le 30 mai 2014

IMGP7368Marcel au bord du Léman, à Vevey, le 30 mai 2014

IMGP7385 IMGP7373A la librairie La Fontaine à Vevey, le 30 mai 2014

On a rencontré en vrai Miss Tartine (après 4 ans d’échanges par mail!) et bénéficié d’un accueil tellement généreux que franchement, les mots me manquent. Des brioches en forme d’écureuil (!!!) avant la visite de son atelier, et un festin le soir dont on se souviendra longtemps… Il y avait tout un tas de spécialités cuisinées tout spécialement pour nous, et à la fin, de la glace Movenpick (ahhh, Movenpick!!) à la double crème de la Gruyère et meringue (une tuerie!). Avant ça, on avait été ensemble à la librairie La Fontaine! (❤) et fait un beau tour dans Vevey. Le lendemain, j’ai beaucoup photographié Marcel, la mascotte de Miss Tartine, puis on a un peu sillonné Lausanne avant d’aller à Genève…

IMGP7458 IMGP7461 IMGP7465 IMGP7467à La Trocante à Genève

On a cherché –et trouvé– La Trocante à Genève. Le lieu méritait que l’on peine un peu pour le dénicher!

Aaaahhh, que c’est beau -et bon! la Suisse ;-)

Une semaine c’est court cependant alors on y re-tour-ne-ra. C’est dit.

Un livre par semaine en 2014 – 26#52 – Wilo et Mi * La légende de la Grise *

IMGP8078

Dans Wilo et Mi, il y a une petite fille à la trogne irrésistible, c’est Mi. Mi a un super panda – copain, Wilo. Les parents de Mi ne croient pas en l’existence de Wilo, si bien qu’un jour, Mi s’en va avec Wilo, sous d’autres contrées.

Sur l’île qu’ils habitent, il y a une terrible personnalité, La Grise, elle fait peur à tous les enfants… Tous? Sur leur chemin, Wilo et Mi seront rejoints par La Grise. Leur fait-elle peur? Pas vraiment. Pas du tout même. Wilo, Mi et La Grise partagent un pique-nique, rient… Où est la réalité, où est la frontière entre l’imagination et la vie réelle? Au lecteur de le déterminer!

IMGP8080 IMGP8081Ouhhh, quel album génial! La Grise a un bon p’tit goût breton ; on pense à Pan-Pan Panda ou Mon voisin Totoro en voyant Wilo ; les deux géants endormis me font terriblement penser à ceux d’Annie du lac de Kitty Crowther…

Oui, quels personnages attachants a créé Séverine Vidal ! La magie de l’enfance est bien présente dans cet album illustré de manière rigolote et dynamique par Christine Roussey.

❤ ❤ ❤ Wilo et Mi * La légende de la Grise * ❤ ❤ ❤ est édité par L’élan vert (12,70 euros).

Un livre par semaine en 2014 – 25#52 – Le festin de Raccoon

IMGP8082

Raccoon a faim, très faim ce soir-là… et il se trouve que Mme Smith a préparé un festin extraordinaire pour la fête qui se tiendra le lendemain dans le jardin.

IMGP8083 IMGP8084Raccoon va mettre son museau dans le garde-manger et le laisser traîner parmi des merveilles gourmandes salées et sucrées, des boissons également.

IMGP8085 IMGP8086 IMGP8087Raccoon se faufile, se perd, se délecte.. et que fait le lecteur pendant que Raccoon se régale? Et bien, on cherche le raton-laveur, on suit ses traces ou on recherche les restes!

IMGP8088 IMGP8089Le festin de Raccoon est un superbe livre-jeu gourmand! A la fin, la gourmandise se poursuit sur plusieurs pages : les ingrédients des recettes de Mme Smith sont tous énumérés… Miam! Marianne Ratier (qui avait illustré il y a quelques années le très bel album La petite taiseuse) signe là un livre fin et qui incite à faire la cuisine! BrAvO!

Le festin de Raccoon de Marianne Ratier est édité par Marmaille & compagnie (16 euros).

(22 juin 2014. Résonances littéraires, ft. Annie Ernaux, Marie-Sabine Roger et Anne-Laure Bondoux)

cielEn ce moment, je suis un maelström d’émotions variées, qui se succèdent à un rythme important. / Je pleure puis je ris ; je m’exclame de joie et je fais des bonds au téléphone, puis les larmes remontent à cause de la poussière ou parce que j’entends quelque chose de joli de la part d’un client. / Je suis déçue, j’attends mais je ne devrais pas… / Je mets un point d’honneur à constater qu’il fait bleu dehors et que demain, tout ne s’écroulera pas parce que je n’ai pas réussi à faire tout ce que je voulais. Oui, demain, il fera jour. / Mon frère est 3ème de sa promo et je suis toute fière. / Je suis a-mou-reuse. Et que c’est bon. / Entendre Timothée de Fombelle parler de son prochain livre et de l’achat compulsif de valises est émouvant.

Mon ultra-perfectionnisme m’encombre. / Je passe beaucoup de temps dans des TGV, je suis fatiguée, je me répète, je m’inquiète. / Je voudrais parler clairement mais c’est tout le contraire qui se passe. / Tout ce qui me semble évident et que je ressasse plus ou moins longtemps passe le seuil de ma bouche de manière au mieux désordonnée et au pire incompréhensible. Et c’est énervant.

Je me laisse surprendre par le calendrier et je ne sais pas où file le temps. / La seule chose capable de me calmer durablement est lire. Et je fais de belles découvertes. Qui m’aident. Il est parfois déstabilisant, confondant ou bien réconfortant de se retrouver dans les livres…

Je me demande si je n’écris pas pour savoir si les autres n’ont pas fait ou ressenti des choses identiques, sinon, pour qu’ils trouvent normal de les ressentir.

Annie Ernaux

 Journal de Julie Delporte (sorti chez L’agrume tout récemment) débute avec cette citation d’Annie Ernaux.

msr(Que j’aime cette couverture !)

Dès qu’on la voit, on sait qu’elle est naïve, et qu’elle aime la vie. On sent qu’elle pourrait tout lâcher dans l’instant pour aider quelqu’un en détresse, sauf peut-être -et encore?- une petite impudente, qui aurait fait de l’œil à son Nassar chéri.

Il y a des gens comme ça. Rien de mauvais en eux, rien de vraiment médiocre, seulement quelques défauts d’enfants, brouillons, inattentifs, crédules, pleins d’espoir, possessifs, capricieux. Trop sincères.

Extrait de Trente-six chandelles de Marie-Sabine Roger. A paraître dans la collection la brune au Rouergue en août prochain.

alb(Que j’aime cette couverture également! Je ne sais pas pour la précédente mais elle-ci est signée Hélène Druvert.)

Dans le noir, les yeux grands ouverts, Bo s’interrogeait sur le sens de l’existence, et sur ce qu’il voulait vraiment. Il n’est jamais facile de savoir ce que l’on souhaite vraiment, surtout lorsqu’on a peur de trouver des réponses, et les idées se cognaient comme des mouches à l’intérieur de son crâne.

Extrait de Tant que nous sommes vivants de Anne-Laure Bondoux. A paraître chez Gallimard jeunesse en septembre prochain.